FEMME ? Ainsi soit-elle…

*

AINSI SOIT-ELLE

Benoîte GROULT

*

0a2.jpg

*

…/…

A chaque révolution, qu’elle ait eu lieu dans la jeune Amérique, dans le tiers monde ou en Europe, les femmes au début conquirent le droit de participer aux luttes contre l’oppression des privilégiés ou l’impérialisme des puissants, mais dans la nouvelle société, elle furent à chaque fois brutalement remises à leur ancienne place.
…/…

Et c’est avoué en toute candeur, c’est écrit en toutes lettres, par des hommes qui se disent les défenseurs de la liberté et qui, dans le beau style moralisateur du XVIII°, ne s’aperçoivent pas qu’ils profèrent des monstruosités.

*

0a7.jpg0a51.jpg0a81.jpg

*

« En peu de temps, le tribunal révolutionnaire  vient de donner aux femmes trois grands exemples qui seront sans doute pas perdus pour elles…

Marie Antoinette sacrifia son époux, ses enfants et le pays qui l’avait adoptée aux vues ambitieuses de la Maison d’Autriche…/…

La femme Roland, bel esprit à grands projets, philosophe à petits billets…fut un monstre sous tous les rapports. Sa contenance dédaigneuse…, l’opiniâtreté orgueilleuse de ses réponses, sa gaité ironique et cette fermeté dont elle fit parade dans son trajet du Palais de Justice à la place de la Révolution prouve qu’aucun sujet douloureux ne l’occupait…/…

L’impudente Olympte de Gouges qui a abandonné les soins du ménage pour se mêler de la République,comme l’écrivait Chaumette, eut la tête tranchée le 13 brumaire, pour ce motif que l’opinion publique jugea tout à fait légitime : « elle voulut être homme d’État et il semble que la loi ait puni cette conspiratrice d’avoir oublié les vertus qui conviennent à son sexe. »
…/…
(pages 44/47)

*

0a11.jpg0a101.jpg0a171.jpg

*

…/…Il faut que les femmes crient aujourd’hui. Et que les autres femmes -et les hommes- aient envie d’entendre ce cri. Qui n’est pas un cri de haine, à peine un cri de colère, car alors il devrait se retourner aussi contre elles-mêmes.

Mais un cri de vie.
comme celui du nouveau-né, dans lequel on ne peut s’empêcher d’enclore, à chaque fois, un nouvel espoir.

 

Il faut enfin guérir d’être femme
B.G.

*

5294701kpyd7jl1111.gif

Droit d’obtenir un EMPLOI…

*
***
*

PRÉAMBULE

de la

CONSTITUTION

*
***
*

0a171.jpg0a19.jpg0a181.jpg

*

Au lendemain de la victoire remportée par les peuples libres sur les régimes qui ont tenté d’asservir et de dégrader la personne humaine,
le peuple français proclame à nouveau que tout être humain,
sans distinction de race, de religion ni de croyance,
possède des droits inaliénables et sacrés.

Il réaffirme solennellement les droits et les libertés de l’homme et du citoyen consacrés par la Déclaration des droits de 1789 et les principes fondamentaux reconnus par les lois de la République.

 

Il proclame, en outre, comme particulièrement nécessaires à notre temps, les principes politiques, économiques et sociaux ci-après :

Droit d'obtenir un EMPLOI... dans Ecrits politiques 0a53La loi garantit à la femme, dans tous les domaines, des droits égaux à ceux de l’homme.

Tout homme persécuté en raison de son action en faveur de la liberté a droit d’asile sur les territoires de la République.

Chacun a le devoir de travailler
et le DROIT D’OBTENIR UN EMPLOI.

Nul ne peut être lésé, dans son travail ou son emploi, en raison de ses origines, de ses opinions ou de ses croyances

…/…

Les Constitutions
de la France
depuis 1789

Garnier-Flammarion

*

0a142.jpg

*

Depuis le moment où l’acte constitutionnel fut terminé et cimenté par l’adhésion générale, je me suis toujours borné à en réclamer l’exécution fidèle..(…)…comme un ami de la patrie et de l’humanité, convaincu que le salut public nous ordonne de nous réfugier à l’abri de la Constitution pour repousser les attaques de l’ambition et du despotisme.

ROBESPIERRE

*

0a11.gif

 

La femme eunuque

Germaine Greer

  

a publié 

« La Femme Eunuque »
                              
dans la collection « Réponses » – dirigée par Joëlle de Gravelaine  -chez Robert Laffont
*******************************************************************

L’auteur analyse les rapports entre les hommes et les femmes à travers quatre thèmes : le corps, l’âme, l’amour et la haine.  Elle approfondit dans des chapitres variés  (stéréotype, travail,égotisme,obsession, famille etc…)  les sentiments des uns et des autres.

 

La femme eunuque dans Femme barre100

 

« Le véritable théâtre de la guerre entre les sexes, malgré les agressions commises en public, demeure le foyer. Elle s’y poursuit sans répit. En raison de l’inégalité des forces et de l’impossibilité de toute action efficace, la femme se soulage des mots, en devenant au besoin extraordinairement vulgaire, parce  qu’à l’exemple d’Hamlet, elle n’a pas suffisamment d’énergie pour refuser l’oppression… »
(Page 353 - La Haine/le ressentiment)

barre100.gif

Il y a toujours eu des femmes prêtes à se révolter contre le rôle que leur imposait la société. Les plus notoires ont été les sorcières, les femmes qui renonçaient aux  relations humaines « normales » pour vivre en compagnie d’animaux ou de familiers, en exploitant la connaissance qu’elles avaient des plantes médicinales et la crédulité des paysans. Parfois s’y ajoutait de la magie noire ou blanche ou du satanisme.
Lorsqu’on lit attentivement le compte-rendu des procès de sorcellerie, on s’aperçoit que certaines femmes ont été poursuivies uniquement en raison d’activités subversives, parce qu’elles, incitaient les villageois à la rébellion. L’une des punitions, la sellette, étaient une forme primitive de psychothérapie répressive correspondant à l’électrochoc actuel.
(Page 360 – La Haine/la rébellion)

 

barre100 dans Femme

 

L’auteur veut éclairer la femme sur sa condition, afin qu’elle sache, enfin, assumer son autonomie. Ouvrage féministe ? Non. Il ne s’agit pas de la transformer en suffragette virilisée.
Pamphlet contre l’homme ? Oui. Mais dans la seule mesure où celui-ci se confond avec une attitude d’appropriation méprisante. Elle ne lève pas l’étendard de la croisade anti-masculine. Elle veut rendre à la femme sa vraie dignité au terme d’une révolution du coeur et de l’esprit
(Quatrième de couverture)

« Germaine Greer  …Une féministe  que même les hommes aiment » ( Life)
« Éblouissant d’érudition et de liberté, c’est le manifeste le plus réaliste et le moins anti-masculin du courant d la libération de la femme » (Time magazine)
 

 

                                            merci8.gif

                                                                             

 

 

 

Thoughts... |
livres d'occasion bouquinsd... |
marcloupias |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Stephan LEWIS - fantastique
| silentenigma
| Au fil des mots