SLAUGHTER

*
***

GENESIS

Karin Slaughter
(Traduit de l’américain par François Rosso)

SLAUGHTER dans Best-seller

*
***

…/…

- Vous n’avez pas le droit de fouiller ma maison.
– Vous vous enfuyiez de votre domicile. C’est un motif suffisant.

Berman sembla accepter cette explication, que Will lui-même trouva assez raisonnable bien qu’il sût que ce qu’il faisait était complètement illégal.
Il prit une chaise de jardin et s’assit. L’air était encore frais, et la sueur qui avait coulé de ses pores lorsqu’il pourchassait Berman séchait peu à peu dans le froid.

- Ce n’est pas correct de me traiter comme vous le faites, dit celui-ci. Je veux votre numéro de badge, et votre nom, et…
– Les vrais ? Ou vous préférez que je les invente, comme vous l’avez fait ?

Berman eut le bon sens de ne pas répondre.

- Pourquoi vous êtes-vous enfui, Jake ? Où comptiez-vous aller en pyjama ?
– Si vous croyez que j’y ai réfléchi ! maugréa–il. Je n’ai pas envie d’avoir affaire à la police, c’est tout. J’ai bien assez d’emmerdements.
– Nous avons deux possibilités. Ou vous me dites ce qui s’est passé ce soir-là sur la route 316, ou je vous emmène en prison en pyjama.
Pour renforcer sa menace, Will ajouta : Et ce ne sera pas le Country Club de Coweta. Ce sera le pénitencier d’Atlanta. Et je ne vous laisserai pas le temps de vous changer.

Il désigna du doigt la poitrine de Berman, qui se soulevait sous l’effet de la colère et de la crainte. L’homme faisait visiblement de la musculation : sous son maillot de corps, il était puissamment bâti, ses abdos bien dessinés, ses épaules larges et musclées…/…
(page 580 – Editions France Loisirs)

*

agenesisgisdetective Karin Slaughter - Roman policier - Roman américain - Prix Cognac dans BLOG

*

Quelqu’un l’a torturée…Torturée longuement…
L’ancien médecin légiste de Grand County, Sara Linton, travaille depuis trois ans dans un grand hôpital à Atlanta, et essaie de reconstruire sa vie. Quand arrive aux urgences une femme très grièvement blessée, elle se retrouve plongée dans le monde de la violence et de la terreur…/…
(Extrait de la 4e de couverture)

*

 dans Femme

*Karin Slaughter
née en 1971, elle a grandi dans une petite bourgade du sud de la Géorgie.

Auteur de nombreux romans à succès,
elle a reçu le Prix du Festival du polar de Cognac.

*

 dans Policiers

Si vous aimez frémir !

Bonne lecture

*

*

Hist-Géo…GO !

*
***

Tout le programme
de la 6e à la 3e

HISTOIRE-GÉOGRAPHIE

***
*

0a7.jpg

*

…/…

La France de 1945 à nos jours

1944-1946 : Gouvernement provisoire de la République française

Constitué en Algérie (1942), le GPRF s’installe en France après la défaite allemande.
Le général de Gaulle remplace Pétain.

De profondes réformes sont aussitôt entreprises :
- nationalisation : gaz (GDF), électricité (EDF), Air France, Renault, grandes banques (Société générale, Crédit Lyonnais…) ;
- création de la Sécurité sociale ;
- droit de vote accordé aux femmes
.

Mais l’union sacrée issue de la Libération disparaît…Opposés à de Gaulle, ceux-ci l’obligent à démissionner en janvier 1946.
…/…
(Histoire 3e)

*

0a1urne.gif

*

Les Français

Aux environs de 1750 la France, avec 25 millions d’habitants, était un des États les plus peuplés du monde.
Il lui a fallu deux siècles pour doubler sa population…/…

Entre 1945 et 1965, la population française s’est accrue considérablement pour diverses raisons : le baby-boom et le renouveau moral après la Seconde Guerre mondiale ont permis à la natalité de s’élever.

Pour expliquer cette croissance, il ne faut pas négliger :
- un contexte économique favorable (régression du chômage) ;
- des mesures de soutien aux familles : allocations familiales, assurance maternité, sécurité sociale, multiplication des assistances sociales et des dispensaires gratuits, quotient familial pour les impôts sur le revenu.

Depuis 1965, la croissance fléchit de nouveau : la crise économique…/…
(Géographie 3e)

*

0a10.jpg  0a17.jpg

*

LAROUSSE
Aide-mémoire

*

0a1.jpg0a3.jpg0a2.jpg

*

Offrir aux élèves

une récapitulation complète et claire

de l’ensemble d’une discipline

telle est l’originalité de cette collection

*

0a5.jpg

*

Cette présentation permet de combler les oublis et les retards tout en assurant aux parents le suivi des études de leurs enfants.
Les étudiants et les adultes en formation y trouveront un utile aide-mémoire.
(Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Histoire-géographie, Latin, Maths, Sciences naturelles ; École primaire)

*

0a20.gif0a20.gif0a20.gif

*

Cette collection m’a beaucoup assistée
pour aider mes enfants dans leurs études

Achat de circonstance en cette fin d’année scolaire ?

*
***
*

0a201.gif0a201.gif

*
***
*

FEMME ? Ainsi soit-elle…

*

AINSI SOIT-ELLE

Benoîte GROULT

*

0a2.jpg

*

…/…

A chaque révolution, qu’elle ait eu lieu dans la jeune Amérique, dans le tiers monde ou en Europe, les femmes au début conquirent le droit de participer aux luttes contre l’oppression des privilégiés ou l’impérialisme des puissants, mais dans la nouvelle société, elle furent à chaque fois brutalement remises à leur ancienne place.
…/…

Et c’est avoué en toute candeur, c’est écrit en toutes lettres, par des hommes qui se disent les défenseurs de la liberté et qui, dans le beau style moralisateur du XVIII°, ne s’aperçoivent pas qu’ils profèrent des monstruosités.

*

0a7.jpg0a51.jpg0a81.jpg

*

« En peu de temps, le tribunal révolutionnaire  vient de donner aux femmes trois grands exemples qui seront sans doute pas perdus pour elles…

Marie Antoinette sacrifia son époux, ses enfants et le pays qui l’avait adoptée aux vues ambitieuses de la Maison d’Autriche…/…

La femme Roland, bel esprit à grands projets, philosophe à petits billets…fut un monstre sous tous les rapports. Sa contenance dédaigneuse…, l’opiniâtreté orgueilleuse de ses réponses, sa gaité ironique et cette fermeté dont elle fit parade dans son trajet du Palais de Justice à la place de la Révolution prouve qu’aucun sujet douloureux ne l’occupait…/…

L’impudente Olympte de Gouges qui a abandonné les soins du ménage pour se mêler de la République,comme l’écrivait Chaumette, eut la tête tranchée le 13 brumaire, pour ce motif que l’opinion publique jugea tout à fait légitime : « elle voulut être homme d’État et il semble que la loi ait puni cette conspiratrice d’avoir oublié les vertus qui conviennent à son sexe. »
…/…
(pages 44/47)

*

0a11.jpg0a101.jpg0a171.jpg

*

…/…Il faut que les femmes crient aujourd’hui. Et que les autres femmes -et les hommes- aient envie d’entendre ce cri. Qui n’est pas un cri de haine, à peine un cri de colère, car alors il devrait se retourner aussi contre elles-mêmes.

Mais un cri de vie.
comme celui du nouveau-né, dans lequel on ne peut s’empêcher d’enclore, à chaque fois, un nouvel espoir.

 

Il faut enfin guérir d’être femme
B.G.

*

5294701kpyd7jl1111.gif

Droit d’obtenir un EMPLOI…

*
***
*

PRÉAMBULE

de la

CONSTITUTION

*
***
*

0a171.jpg0a19.jpg0a181.jpg

*

Au lendemain de la victoire remportée par les peuples libres sur les régimes qui ont tenté d’asservir et de dégrader la personne humaine,
le peuple français proclame à nouveau que tout être humain,
sans distinction de race, de religion ni de croyance,
possède des droits inaliénables et sacrés.

Il réaffirme solennellement les droits et les libertés de l’homme et du citoyen consacrés par la Déclaration des droits de 1789 et les principes fondamentaux reconnus par les lois de la République.

 

Il proclame, en outre, comme particulièrement nécessaires à notre temps, les principes politiques, économiques et sociaux ci-après :

Droit d'obtenir un EMPLOI... dans Ecrits politiques 0a53La loi garantit à la femme, dans tous les domaines, des droits égaux à ceux de l’homme.

Tout homme persécuté en raison de son action en faveur de la liberté a droit d’asile sur les territoires de la République.

Chacun a le devoir de travailler
et le DROIT D’OBTENIR UN EMPLOI.

Nul ne peut être lésé, dans son travail ou son emploi, en raison de ses origines, de ses opinions ou de ses croyances

…/…

Les Constitutions
de la France
depuis 1789

Garnier-Flammarion

*

0a142.jpg

*

Depuis le moment où l’acte constitutionnel fut terminé et cimenté par l’adhésion générale, je me suis toujours borné à en réclamer l’exécution fidèle..(…)…comme un ami de la patrie et de l’humanité, convaincu que le salut public nous ordonne de nous réfugier à l’abri de la Constitution pour repousser les attaques de l’ambition et du despotisme.

ROBESPIERRE

*

0a11.gif

 

Voyage…HIMALAYA 1888

 

Voyage

D ‘UNE PARISIENNE
dans

l’HIMALAYA OCCIDENTAL

0a47.jpg    0a47.jpg   0a47.jpg

*

En nous éveillant le 21 juillet, nous pouvons voir nos chevaux qui paissent tranquillement sur le toit ; nous sommes sûrs au moins qu’ils sont bien portants, tant mieux : la fatigue d’hier n’a pas altéré leur santé.

Pour commencer notre journée, nous traversons des endroits si charmants qu’ils ressemblent aux allées d’un parc ; la corniche elle-même qui contourne cet énorme massif semble nous engager à la suivre, mais, à mesure que nous nous élevons, les montagnes deviennent plus hautes, se déboisent et prennent un caractère plus alpestre qu’himalayen.
De Ramsou à Banihal, où nous nous rendons, nous traversons trois petits villages, et dans l’un d’eux, près d’une belle fontaine aux abords d’épais ombragés, caché sans-doute dans la forêt, un chacal fait entendre des cris plaintifs. Nous en entendrons beaucoup, dit-on.

*

0a15.jpg 0a14.jpg 0a31.jpg

*

Les Hindous n’ont aucune peur de cet animal, et, lorsqu’ils en rencontrent un sur leur route, s’il est à leur gauche c’est pour eux un heureux présage, et ils continuent leur chemin avec d’autant plus de contentement.

Il est de tradition qu’une de leurs déesses, connue sous le nom de Dourga, s’est métamorphosée en chacal pour arracher à Kangra, qui voulait le faire périr,  l’enfant de Krichna, Dieu favori des Hindous, sourtout des femmes. Dourga est la femme de Siva et l’une des trois grandes déesses de la religion hindoue, et son nom lui vint de Dourga, terrible géant qu’elle combattit et vainquit.
C’est une  espère d’Hercule femelle ; on la représente aussi avec dix bras et on place presque toujours un chacal à côté de son image.

Il semble que les Cachemiriens du district de Banihal sont plus forts que les Hindous proprement dits ; ils sont grands et bien faits, il ont des …/…

*

Mme De Ujfalvy-Bourdon
Officer d’Académie
Hachette et Cie -  (page 177)
ouvrage illustré de 64 gravure sur bois – 1887

*

0a40.jpg

*

Livre très intéressant, car les conditions de voyages en 1888, pour une femme… la vie à cette époque dans cette lointaine région du gloge…ne peuvent qu’étonner le lecteur de 2010 !

*

5294701kpyd7jl1111.gif

PASTORALE – Noël provençal

 

aboule.gif aboule.gif

La pastorale des santons de Provence
*

abc2.gif

*

Tout a commencé par un prodigieux silence, soudain déchiré par un solo de trompette inattendu. C’était l’ange Boufareu. Appelé comme ça à cause des grosses joues à force de jouer de la trompette chaque fois que le Bon Dieu est content. Et cette nuit-là, jamais il n’avait été aussi content de sa vie, le Bon Dieu: il allait être papa . Saint Joseph et Marie, les pauvres, ils faisaient peine. Saint Joseph marchait devant ; il essayait de couper le vent à la Sainte Vierge.

 

PASTORALE -  Noël provençal dans Contes 0a4Saint Joseph
« Quelle misère ! Pas d’argent, pas de maison, et une femme qui va accoucher en pleine nuit… Attends, je vais te porter…”.

Saint Joseph?
Il n’y a pas plus brave que cet homme.
Et même quand il s’est aperçu que le cabanon était une étable, il a eu un peu honte de déranger le boeuf et l’âne. Bien sûr, ce n’étaient que des bêtes, mais elles avaient travaillé toute la journée, et elles avaient le droit de dormir comme tout le monde. Et puis, il avait trop de soucis en tête parce que la Sainte Vierge, elle, elle venait d’entrer dans les douleurs…

Le boeuf  : « Puisqu’on peut pas se rendre utile, on pourrait toujours dire une prière… »

Saint Joseph : « Les prières, elles sont pas encore inventées, c’est justement pour ça que le petit il doit venir sur la Terre… »

Le boeuf : « En attendant, on pourrait toujours se mettre à genoux. »

Boufaréou montait dans le ciel, aussi haut, aussi vite qu’il pouvait, pour annoncer la bonne nouvelle au monde. Ses collègues les anges, les jeunes, les minots, ceux qui ont la voix douce, leur ont chanté une petite chanson…etc.

*

0a11.jpg0a11.jpg0a11.jpg

*
Très joli conte de Noël
d’Yves Adouard
Préfacé par Marcel Pagnol
*
A acheter et lire aux enfants !
(Vous avez aussi la version CD)
*
0creche.jpg

*

5294701kpyd7jl1111.gif

La fin d’une liaison

*

*

*bienvenue10.gif

*

*

Je regagnai la maison où je vis un nouvel effort pour me concentrer sur mon livre. Quand je commence à écrire, il y a toujours un de mes personnages qui se refuse à naître. Il ne présente rien de psychologiquement faux, mais il ne veut pas vivre, il faut le bousculer dans tous les sens, lui trouver un langage spécial ; je dois employer toute l’habileté technique que j’ai acquise au cours de mes années laborieuses pour le faire paraître réel aux yeux de mes lecteurs.

J’éprouve parfois une satisfaction amère lorsqu’un critique salue ce personnage  comme le mieux campé dans l’histoire ; s’il n’a pas été campé, il a sans aucun doute  été traîné de force. il pèse lourdement sur mon cerveau au début de mon travail comme un repas mal digéré vous reste sur l’estomac, me privant du plaisir de la création dans toutes les scènes où il est présent. Il ne fait jamais de choses inattendues, il ne me surprend jamais, il ne prend pas d’initiatives.

Tous les autres personnages m’aident, lui ne fait que me gêner.

Et cependant, je ne puis me passer de lui.

J’imagine fort bien un Dieu éprouvant ce même sentiment à l’endroit de certains d’entre nous. Les saints, pourrait-on supposer, se créent eux-mêmes, pour ainsi  dire . Ils vivent d’une vie spontanée. Ils sont capables d’une paroles ou d’une action surprenantes. Ils se tiennent en dehors de l’intrigue et ne dépendent pas d’elle.

***

*

                                    barre53.gif

***

*

« La fin d’une liaison« 

Graham Greene
****************

Le héros-narrateur, se retrouve seul
après une folle passion avec la femme d’un Haut-fonctionnaire du gouvernement britannique pendant la seconde guerre mondiale.
Sa jalousie maladive est la cause principale de l’échec de cette histoire d’amour.
Il est amer et insatisfait de tout.
Comme un autre de ses romans « Le fond du problème« , l’univers et les personnages sont bien rendus. Les images viennent facilement. Les sentiments et interrogations dominent.
(Extrait de la page 315)

Un bon moment de belle lecture…mais pas un jour de « cafard » !

*********
***

gifmercl.gif

 

Thoughts... |
livres d'occasion bouquinsd... |
marcloupias |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Stephan LEWIS - fantastique
| silentenigma
| Au fil des mots