SLAUGHTER

*
***

GENESIS

Karin Slaughter
(Traduit de l’américain par François Rosso)

SLAUGHTER dans Best-seller

*
***

…/…

- Vous n’avez pas le droit de fouiller ma maison.
– Vous vous enfuyiez de votre domicile. C’est un motif suffisant.

Berman sembla accepter cette explication, que Will lui-même trouva assez raisonnable bien qu’il sût que ce qu’il faisait était complètement illégal.
Il prit une chaise de jardin et s’assit. L’air était encore frais, et la sueur qui avait coulé de ses pores lorsqu’il pourchassait Berman séchait peu à peu dans le froid.

- Ce n’est pas correct de me traiter comme vous le faites, dit celui-ci. Je veux votre numéro de badge, et votre nom, et…
– Les vrais ? Ou vous préférez que je les invente, comme vous l’avez fait ?

Berman eut le bon sens de ne pas répondre.

- Pourquoi vous êtes-vous enfui, Jake ? Où comptiez-vous aller en pyjama ?
– Si vous croyez que j’y ai réfléchi ! maugréa–il. Je n’ai pas envie d’avoir affaire à la police, c’est tout. J’ai bien assez d’emmerdements.
– Nous avons deux possibilités. Ou vous me dites ce qui s’est passé ce soir-là sur la route 316, ou je vous emmène en prison en pyjama.
Pour renforcer sa menace, Will ajouta : Et ce ne sera pas le Country Club de Coweta. Ce sera le pénitencier d’Atlanta. Et je ne vous laisserai pas le temps de vous changer.

Il désigna du doigt la poitrine de Berman, qui se soulevait sous l’effet de la colère et de la crainte. L’homme faisait visiblement de la musculation : sous son maillot de corps, il était puissamment bâti, ses abdos bien dessinés, ses épaules larges et musclées…/…
(page 580 – Editions France Loisirs)

*

agenesisgisdetective Karin Slaughter - Roman policier - Roman américain - Prix Cognac dans BLOG

*

Quelqu’un l’a torturée…Torturée longuement…
L’ancien médecin légiste de Grand County, Sara Linton, travaille depuis trois ans dans un grand hôpital à Atlanta, et essaie de reconstruire sa vie. Quand arrive aux urgences une femme très grièvement blessée, elle se retrouve plongée dans le monde de la violence et de la terreur…/…
(Extrait de la 4e de couverture)

*

 dans Femme

*Karin Slaughter
née en 1971, elle a grandi dans une petite bourgade du sud de la Géorgie.

Auteur de nombreux romans à succès,
elle a reçu le Prix du Festival du polar de Cognac.

*

 dans Policiers

Si vous aimez frémir !

Bonne lecture

*

*

Hist-Géo…GO !

*
***

Tout le programme
de la 6e à la 3e

HISTOIRE-GÉOGRAPHIE

***
*

0a7.jpg

*

…/…

La France de 1945 à nos jours

1944-1946 : Gouvernement provisoire de la République française

Constitué en Algérie (1942), le GPRF s’installe en France après la défaite allemande.
Le général de Gaulle remplace Pétain.

De profondes réformes sont aussitôt entreprises :
- nationalisation : gaz (GDF), électricité (EDF), Air France, Renault, grandes banques (Société générale, Crédit Lyonnais…) ;
- création de la Sécurité sociale ;
- droit de vote accordé aux femmes
.

Mais l’union sacrée issue de la Libération disparaît…Opposés à de Gaulle, ceux-ci l’obligent à démissionner en janvier 1946.
…/…
(Histoire 3e)

*

0a1urne.gif

*

Les Français

Aux environs de 1750 la France, avec 25 millions d’habitants, était un des États les plus peuplés du monde.
Il lui a fallu deux siècles pour doubler sa population…/…

Entre 1945 et 1965, la population française s’est accrue considérablement pour diverses raisons : le baby-boom et le renouveau moral après la Seconde Guerre mondiale ont permis à la natalité de s’élever.

Pour expliquer cette croissance, il ne faut pas négliger :
- un contexte économique favorable (régression du chômage) ;
- des mesures de soutien aux familles : allocations familiales, assurance maternité, sécurité sociale, multiplication des assistances sociales et des dispensaires gratuits, quotient familial pour les impôts sur le revenu.

Depuis 1965, la croissance fléchit de nouveau : la crise économique…/…
(Géographie 3e)

*

0a10.jpg  0a17.jpg

*

LAROUSSE
Aide-mémoire

*

0a1.jpg0a3.jpg0a2.jpg

*

Offrir aux élèves

une récapitulation complète et claire

de l’ensemble d’une discipline

telle est l’originalité de cette collection

*

0a5.jpg

*

Cette présentation permet de combler les oublis et les retards tout en assurant aux parents le suivi des études de leurs enfants.
Les étudiants et les adultes en formation y trouveront un utile aide-mémoire.
(Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Histoire-géographie, Latin, Maths, Sciences naturelles ; École primaire)

*

0a20.gif0a20.gif0a20.gif

*

Cette collection m’a beaucoup assistée
pour aider mes enfants dans leurs études

Achat de circonstance en cette fin d’année scolaire ?

*
***
*

0a201.gif0a201.gif

*
***
*

LE VENT…des assassins

*
***

Le vent t’emportera

***
*

0a3.jpg0a1.jpg0a3.jpg

*
***
*

Mistral sentait de l’ironie dans la voix de son père.

- Tu dis ça pour me tranquilliser ?

- Ludovic, tes fils font exactement le même chose que toi au même endroit et au même âge. Ils enlèvent leur casquette quand ils en ont assez de la porter. Quand on a le dos tourné, ils sont dans les arbres, ne restent pas à l’ombre et courent toute la journée. Mais j’ai caché le couteau. Ils ont fabriqué des arcs et des flèches, je ne sais trop comment, et ont dans l’idée de tirer des oiseaux. Mais comme leurs flèches ne dépassent pas la distance de deux mètres, nous sommes tranquilles, et les oiseaux aussi. La nuit, ils dorment bien.

Ludovic sourit en entendant parler son père.
- Cette nuit, j’ai relu « Vol de nuit ».

- Tes garçons sont comme toi, Ludo, attends-toi à les accompagner au bout de leurs rêves quand il en auront l’âge. Et tu en seras très heureux !

Ludovic bavarda ensuite avec ses deux enfants, il poursuivit sur ses recommandations de prudence, mais savait que les enfants n’écoutaient pas et n’avaient qu’une seule hâte, celle de retourner jouer…
(page 136)

*

Jean-Marc Souvira
Roman
Fleuve noir

*

0a2.jpg

*

J.M. Souvira est commissaire divisionnaire.
Exerçant au sein de la PJ depuis 25 ans,
il dirige actuellement l’Office Central pour la Répression de la Traite des Etres Humains.

Depuis 2004 il s’est lancé dans l’écriture.
Ce roman est son 2ème mais il est co-scénariste du film GO FAST (sorti en 2009)

*

0a4.jpg

*

Le cauchemar recommence. Trois femmes retrouvées à leur domicile parisien, entravées, le visage lacéré à coups de miroirs brisés. Sur leurs corps nus, un morceau de papier reprenant une phrase de l’Ecclésiaste.
Trois meurtres en tout point identiques à une autre série remontant à quelques mois. Mais dont l’auteur a déjà été arrêté…
Erreur judiciaire, mimétisme, complot ?…
(Extrait de la 4ème de couverture)

*

0a5.gif

*

Intéressant par l’autopsie d’une enquête criminelle.
On apprend beaucoup sur les protocoles.
L’histoire, démente, accroche au livre.

*
***
*

0a11.gif

*

FEMME ? Ainsi soit-elle…

*

AINSI SOIT-ELLE

Benoîte GROULT

*

0a2.jpg

*

…/…

A chaque révolution, qu’elle ait eu lieu dans la jeune Amérique, dans le tiers monde ou en Europe, les femmes au début conquirent le droit de participer aux luttes contre l’oppression des privilégiés ou l’impérialisme des puissants, mais dans la nouvelle société, elle furent à chaque fois brutalement remises à leur ancienne place.
…/…

Et c’est avoué en toute candeur, c’est écrit en toutes lettres, par des hommes qui se disent les défenseurs de la liberté et qui, dans le beau style moralisateur du XVIII°, ne s’aperçoivent pas qu’ils profèrent des monstruosités.

*

0a7.jpg0a51.jpg0a81.jpg

*

« En peu de temps, le tribunal révolutionnaire  vient de donner aux femmes trois grands exemples qui seront sans doute pas perdus pour elles…

Marie Antoinette sacrifia son époux, ses enfants et le pays qui l’avait adoptée aux vues ambitieuses de la Maison d’Autriche…/…

La femme Roland, bel esprit à grands projets, philosophe à petits billets…fut un monstre sous tous les rapports. Sa contenance dédaigneuse…, l’opiniâtreté orgueilleuse de ses réponses, sa gaité ironique et cette fermeté dont elle fit parade dans son trajet du Palais de Justice à la place de la Révolution prouve qu’aucun sujet douloureux ne l’occupait…/…

L’impudente Olympte de Gouges qui a abandonné les soins du ménage pour se mêler de la République,comme l’écrivait Chaumette, eut la tête tranchée le 13 brumaire, pour ce motif que l’opinion publique jugea tout à fait légitime : « elle voulut être homme d’État et il semble que la loi ait puni cette conspiratrice d’avoir oublié les vertus qui conviennent à son sexe. »
…/…
(pages 44/47)

*

0a11.jpg0a101.jpg0a171.jpg

*

…/…Il faut que les femmes crient aujourd’hui. Et que les autres femmes -et les hommes- aient envie d’entendre ce cri. Qui n’est pas un cri de haine, à peine un cri de colère, car alors il devrait se retourner aussi contre elles-mêmes.

Mais un cri de vie.
comme celui du nouveau-né, dans lequel on ne peut s’empêcher d’enclore, à chaque fois, un nouvel espoir.

 

Il faut enfin guérir d’être femme
B.G.

*

5294701kpyd7jl1111.gif

Là AVANT…

 

J’étais là avant

*

0a10.jpg

*

…/…

- Elle est bien roulée, ta copine, dit un de ses potes, autour de la table de poker, en me jetant un regard de loin, par-dessus ses cartes, l’attention relâchée le temps d’une pause, le dos voûté, la main caressant une canette de bière.

Je  repose sur un canapé, les jambes en l’air, j’ai lu dans un journal que c’était bon pour la circulation, que ça faisait de belles jambes, c’est mon capital, mes jambes, essayant de trouver le sommeil malgré les nuages bleutés des cigarettes et les « tu vas nous chercher d’autres bières, ma puce ? ».
Je sommeille, je gigote sur les coussins trop dur, me tourne sur la tranche droite puis sur la gauche. J’entends les mots et ne les entends pas. Pense au lendemain et à tous les lendemains qui se ressembleront avec cet homme-là. Inventer, désirer, plus grand, plus fort, pourquoi pas ? Sont des mots qu’il ne connaît pas. Ou qu’il a rayés de son vocabulaire. Trop compliqués. Je ferme les yeux.

- Elle a de jolies jambes…Je passe.
- Ce n’est pas tellement les jambes mais les cuisses qui sont belles, professe mon fiancé en contemplant son jeu. Je demande à voir…

Et il abat son jeu. Et j’abats mon regard sur mes jambes que je vois avec ses yeux à lui. Je les coupe en deux : les jambes et les cuisses. Isole les unes des autres. Avec lui, je deviens cul-de-jatte, c’est sûr. Je ne sais que penser. Les recolle et me dis que j’y penserai plus tard.

Quand même c’est une drôle d’idée de me découper en morceau…/…
(page 113)

*

Katherine PANCOL

*

0a91.jpg0a61.jpg0a21.jpg0a41.jpg0a71.jpg

*

Elle est libre. Elle offre son corps sans façons. Et pourtant à chaque histoire d’amour, elle s’affole et s’enfuit toujours la première.
Il  est ardent, entier, généreux. Mais les femmes qu’il célèbre s’étiolent les unes après les autres

Là AVANT... dans Femme 0a11Ces deux -là vont s’aimer.
Il y a des jours, il y a des nuits.
Le bonheur suffocant. Le plaisir. Le doute. L’attente.
Mais en eux, invisibles et pesantes, des ombres se lèvent et murmurent :

« J’étais là avant ».

Des mères qui les ont aimés ou trahis, qui ont rêvé, souffert, espéré.
Des mères qui vivent encore en eux et les empêchent d’aimer.
On n’est jamais tout seul dans une histoire d’amour.
On est tous les autres et toutes les autres qui ont aimé avant nous.

J’étais là avant est le roman d’une femme qui se libère de ses démons. Qui nous libère de nos démons.
(Quatrième de couverture – Editions  Albin Michel)

*

5294701kpyd7jl1111.gif

Droit d’obtenir un EMPLOI…

*
***
*

PRÉAMBULE

de la

CONSTITUTION

*
***
*

0a171.jpg0a19.jpg0a181.jpg

*

Au lendemain de la victoire remportée par les peuples libres sur les régimes qui ont tenté d’asservir et de dégrader la personne humaine,
le peuple français proclame à nouveau que tout être humain,
sans distinction de race, de religion ni de croyance,
possède des droits inaliénables et sacrés.

Il réaffirme solennellement les droits et les libertés de l’homme et du citoyen consacrés par la Déclaration des droits de 1789 et les principes fondamentaux reconnus par les lois de la République.

 

Il proclame, en outre, comme particulièrement nécessaires à notre temps, les principes politiques, économiques et sociaux ci-après :

Droit d'obtenir un EMPLOI... dans Ecrits politiques 0a53La loi garantit à la femme, dans tous les domaines, des droits égaux à ceux de l’homme.

Tout homme persécuté en raison de son action en faveur de la liberté a droit d’asile sur les territoires de la République.

Chacun a le devoir de travailler
et le DROIT D’OBTENIR UN EMPLOI.

Nul ne peut être lésé, dans son travail ou son emploi, en raison de ses origines, de ses opinions ou de ses croyances

…/…

Les Constitutions
de la France
depuis 1789

Garnier-Flammarion

*

0a142.jpg

*

Depuis le moment où l’acte constitutionnel fut terminé et cimenté par l’adhésion générale, je me suis toujours borné à en réclamer l’exécution fidèle..(…)…comme un ami de la patrie et de l’humanité, convaincu que le salut public nous ordonne de nous réfugier à l’abri de la Constitution pour repousser les attaques de l’ambition et du despotisme.

ROBESPIERRE

*

0a11.gif

 

Voyage…HIMALAYA 1888

 

Voyage

D ‘UNE PARISIENNE
dans

l’HIMALAYA OCCIDENTAL

0a47.jpg    0a47.jpg   0a47.jpg

*

En nous éveillant le 21 juillet, nous pouvons voir nos chevaux qui paissent tranquillement sur le toit ; nous sommes sûrs au moins qu’ils sont bien portants, tant mieux : la fatigue d’hier n’a pas altéré leur santé.

Pour commencer notre journée, nous traversons des endroits si charmants qu’ils ressemblent aux allées d’un parc ; la corniche elle-même qui contourne cet énorme massif semble nous engager à la suivre, mais, à mesure que nous nous élevons, les montagnes deviennent plus hautes, se déboisent et prennent un caractère plus alpestre qu’himalayen.
De Ramsou à Banihal, où nous nous rendons, nous traversons trois petits villages, et dans l’un d’eux, près d’une belle fontaine aux abords d’épais ombragés, caché sans-doute dans la forêt, un chacal fait entendre des cris plaintifs. Nous en entendrons beaucoup, dit-on.

*

0a15.jpg 0a14.jpg 0a31.jpg

*

Les Hindous n’ont aucune peur de cet animal, et, lorsqu’ils en rencontrent un sur leur route, s’il est à leur gauche c’est pour eux un heureux présage, et ils continuent leur chemin avec d’autant plus de contentement.

Il est de tradition qu’une de leurs déesses, connue sous le nom de Dourga, s’est métamorphosée en chacal pour arracher à Kangra, qui voulait le faire périr,  l’enfant de Krichna, Dieu favori des Hindous, sourtout des femmes. Dourga est la femme de Siva et l’une des trois grandes déesses de la religion hindoue, et son nom lui vint de Dourga, terrible géant qu’elle combattit et vainquit.
C’est une  espère d’Hercule femelle ; on la représente aussi avec dix bras et on place presque toujours un chacal à côté de son image.

Il semble que les Cachemiriens du district de Banihal sont plus forts que les Hindous proprement dits ; ils sont grands et bien faits, il ont des …/…

*

Mme De Ujfalvy-Bourdon
Officer d’Académie
Hachette et Cie -  (page 177)
ouvrage illustré de 64 gravure sur bois – 1887

*

0a40.jpg

*

Livre très intéressant, car les conditions de voyages en 1888, pour une femme… la vie à cette époque dans cette lointaine région du gloge…ne peuvent qu’étonner le lecteur de 2010 !

*

5294701kpyd7jl1111.gif

PASTORALE – Noël provençal

 

aboule.gif aboule.gif

La pastorale des santons de Provence
*

abc2.gif

*

Tout a commencé par un prodigieux silence, soudain déchiré par un solo de trompette inattendu. C’était l’ange Boufareu. Appelé comme ça à cause des grosses joues à force de jouer de la trompette chaque fois que le Bon Dieu est content. Et cette nuit-là, jamais il n’avait été aussi content de sa vie, le Bon Dieu: il allait être papa . Saint Joseph et Marie, les pauvres, ils faisaient peine. Saint Joseph marchait devant ; il essayait de couper le vent à la Sainte Vierge.

 

PASTORALE -  Noël provençal dans Contes 0a4Saint Joseph
« Quelle misère ! Pas d’argent, pas de maison, et une femme qui va accoucher en pleine nuit… Attends, je vais te porter…”.

Saint Joseph?
Il n’y a pas plus brave que cet homme.
Et même quand il s’est aperçu que le cabanon était une étable, il a eu un peu honte de déranger le boeuf et l’âne. Bien sûr, ce n’étaient que des bêtes, mais elles avaient travaillé toute la journée, et elles avaient le droit de dormir comme tout le monde. Et puis, il avait trop de soucis en tête parce que la Sainte Vierge, elle, elle venait d’entrer dans les douleurs…

Le boeuf  : « Puisqu’on peut pas se rendre utile, on pourrait toujours dire une prière… »

Saint Joseph : « Les prières, elles sont pas encore inventées, c’est justement pour ça que le petit il doit venir sur la Terre… »

Le boeuf : « En attendant, on pourrait toujours se mettre à genoux. »

Boufaréou montait dans le ciel, aussi haut, aussi vite qu’il pouvait, pour annoncer la bonne nouvelle au monde. Ses collègues les anges, les jeunes, les minots, ceux qui ont la voix douce, leur ont chanté une petite chanson…etc.

*

0a11.jpg0a11.jpg0a11.jpg

*
Très joli conte de Noël
d’Yves Adouard
Préfacé par Marcel Pagnol
*
A acheter et lire aux enfants !
(Vous avez aussi la version CD)
*
0creche.jpg

*

5294701kpyd7jl1111.gif

Regain

Giono

(30 mars 1895 – 8 octobre 1970)

Regain dans Cycles romanesques 0a001
Surnommé « Le voyageur immobile »
son oeuvre, qui  a surtout pour cadre le monde paysan de Provence, déborde d’humanisme et de révolte contre les moeurs de la société du XX°siècle.
Sa maison « Lou Paraïs » – Mont D’OrManosque est devenue le siège de l’association des Amis de l’écrivain.

…/…

- Cette Piémontaise, dit la grosse Laure, c’est pas une femme qui a les cheveux rouges ? Elle a toujours un des ces fichus…elle va aussi aider pour les cochons. Je l’ai rencontré aux cerisettes l’an passé.

- Toi, tu connais toujours , dit l’oncle, et au fond, tu ne connais rien. Non, elle n’a pas les cheveux rouges. Elle ne sort guère d’Aubignane.  C’est une vieille cavale toute noire ; la zia Mamèche c’est son nom. Cette femme, ça fait au moins quarante ans qu’elle est là-bas. Je me souviens, moi, de quand elle est arrivée. Elle ne savait pas un mot de français. Elle se mettait sous un talus et elle chantait. Puis son homme est mort…Puis, son petit est mort…C’est même quelque chose de curieux, ça…

Le vent hurele derrière les nuages.

0a01 dans Cycles romanesques« …Son homme, c’était un puisatier. Il avait pris l’entreprise du communal. Ce que c’est que le destin ! On faisait un puits nous, à Aubignane ; lui il était de l’autre côté de ses Alpes, peut-être bien tranquille. Nous, avec notre puits, on arrive à un endroit difficile tout en sable qui coule, et notre maçon, qui était des Corbières, nous dit : « Je ne descends plus là-dedans ; j’ai pas envie d’y rester ».
Lui, le Piémontais, c’est juste à ce moment-là qu’il arrive à Aubignagne, avec guère de sous et une femme qui allait faire le petit. Ce qui l’avait tiré de là-bas , allez chercher : le destin !
- Moi je descends, qu’il dit.

…/…

REGAIN
Editions Rombaldi
(page 19)

Article complémentaire : http://osee.unblog.fr/2009/03/30

 barrejuin8.gif

 

Un film a été tiré de ce roman de Giono
(comme beaucoup d’autres qui connurent un grand succès)

gifmercl.gif

La petite sirène

bienvenue7.gif

*

*

Bien loin dans la mer, l’eau est bleue comme les pétales du plus beau bleuet, pure comme le verre le plus transparent, mais elle est très profonde, si profonde qu’il serait inutile d’y jeter l’ancre, et qu’il faudrait empiler une grande quantité de clochers pour monter du fond à la surface. C’est là, en bas que demeure le peuple de la mer.
…/…
Depuis de nombreuses années, le roi de la mer était veuf, et sa vieille mère dirigeait sa maison. C’était une femme intelligente, mais fière de son rang, c’est pourquoi elle portait douze huîtres à sa queue, tandis que les autres grands personnages n’avaient le droit d’en porter que six. Elle n’en méritait pas moins de grands éloges, en particulier pour les soins qu’elle prodiguait à ses six petites-filles, qui étaient toutes des princesses charmantes. Cependant, la plus jeune était la plus belle de toutes….

*

      barrejuin8.gif

 

ANDERSEN
(article complémentaire : http://osee.unblog.fr/2009/04/02)
(vidéo complémentaire :  http://osee2.unblog.fr/2009/07/16)


Contes
(Livre de poche – page 11)

Conte La petite sirène est née dans un milieu où tout est harmonieux et d’où la souffrance semble totalement absente. Elle aspire néanmoins  à accéder à une monde supérieur, celui des humains….Ce monde n’est pas le sien

Certainement un auteur à redécouvrir grâce aux lectures faites à vos enfants le soir avant le dernier câlin…

*

 gifsirene.gif

12

Thoughts... |
livres d'occasion bouquinsd... |
marcloupias |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Stephan LEWIS - fantastique
| silentenigma
| Au fil des mots