GENEALOGIE…secrets ?

***
*
Trésors et secrets
de la

GÉNÉALOGIE

*
***

0a1aaaaagene.jpg0a1aaaaagene.jpg0a1aaaaagene.jpg

***
*

La plus prestigieuse dynastie de tous les temps

 les Capétiens

*

De toutes les dynasties royales du monde, la troisième Maison de France, appelée couramment capétienne, est sans nul doute la plus prestigieuse.
Tout au long des siècles, cette famille, qui est aujourd’hui la plus ancienne famille française, n’a en effet cesse de collectionner les records..

Record d’ancienneté,
en France, sur le plan historique et généalogique : des ancêtres en ligne directe connus dès 630 et contemporains de clovis, soit 41 générations jusqu’au petit-fils de l’actuel comte de Paris, 42 jusqu’aux fils du roi d’Espagne Juan Carlos.

Record de durée
sur un même trône, celui de France : de 987, année du couronnement de Noyon d’Hugues Capet, à 1793, année de l’exécution de Louis XVI, ce sont 806 années de règne ininterrompu, partagé entre 34 rois ayant régné de une à soixante-douze années, à qui il faudrait ajouter les 33 ans de la Restauration avec les 3 rois successifs, soit un total de 839 ans et 37 ans.

*

0a1aaaaagene7.jpg

*

A l’étranger, les Habsbourg, connus dès 944 et qui devinrent maîtres du Saint Empire en 1448, s’éteignirent par le sang avec l’impératrice Marie-Thérèse, mariée en 1736 à un duc de Lorraine pour les perpétuer dans la nouvelle race des Habsbourg-Lorraine.
Les Holstein, qui accédèrent au trône de Danemark aux XVe…/…
(page 97)

Jean-Louis Beaucarnot
(Éditions France Loisirs)

*

0a1aaaaagene6.jpg

*

Destiné à tous les publics, ce livre, abondamment illustré et truffé d’anecdotes, propose une promenade dans le monde d’hier, où dépaysement et découvertes sont garantis.

Il distraira, enfin par les quelques cinquante quizz originaux et insolites qu’il comporte.
(4e de couverture)

*

0a1aaaaagene3.jpg0a1aaaaagene9.jpg

*

Beau livre
excellent cadeau de Noël

*

0a10.gif

*



VIEILLESSE…heureuse ?

*
***
*

La vieillesse

*

0a1aaaaaa1.bmp0a1aaaaaa3.jpg

*

…/…

Il ne faudrait pas croire néanmoins que par une sorte de justice immanente une vie riche et courageuse soit toujours récompensée par une
« belle vieillesse ».
Des maux physiques, les circonstances politiques et sociales peuvent en rendre très sombre la fin.
Il en fut ainsi pour Freud.
Son existence a présenté une remarquable continuité : en dépassant son passé il le conservait.  Novateur hardi et grand travailleur, tout en effrayant son époque il réussit à lui imposer ses idées ; homme d’un caractère inflexible et intrépide, mari, père aimant et aimé, il aurait dû avoir une vieillesse féconde et sereine.
En fait, sans réussir à le briser -en 1938 il terrorisa rien qu’en apparaissant et en les regardant les nazis qui étaient venus perquisitionner chez lui -, elle fut pour lui une accablante épreuve, à cause de l’état de sa santé, de la montée du nazisme, des craintes que lui inspirait l’avenir de la psychanalyse, de la perte de son pouvoir créateur.

En 1922, à 66 ans, souffrant de troubles cardiaques, il écrivait :

« Le 13 mars de cette année, je suis brusquement entré dans la vraie vieillesse. Depuis, la pensée de la mort ne m’a pas quitté« .

Ce fut l’année suivante qu’il…/…
(page 546)

Simone de Beauvoir
Éditions Gallimard - NRF

*

0a1aaaaaaa8.jpg

*

Les vieillards sont-ils des hommes ?

A voir la manière dont notre société les traite, il est permis d’en douter.
Elle admet qu’ils n’ont ni les mêmes besoins ni les mêmes droits que les autres membres de la collectivité puisqu’elle leur refuse le minimum que ceux-ci jugent nécessaires ; elle les condamne délibérément à la misère, aux taudis, aux infirmités, à la solitude, au désespoir…
…/…
C’est justement pourquoi j’ai écrit ces pages…/…
(Extrait de la couverture)

*
***
*

0a4.gif

*



C…à REBOURS ?

*
***

Le Compte à rebours

***
*

0a1.jpg0a1.jpg0a1.jpg

*

…/…
Dans toute société, la responsabilité est la condition de survie. C’est d’elle qu’il faut repartir pour nous définir face à cet avenir inquiétant.
Quelles sont ses exigences ?

C’est tout d’avord le sens de la réalité.
« Facts and figures » comme disent les Anglo-Saxons : voilà la base de tout.
Les faits sont grossiers jusqu’à l’indécence, les chiffres prosaïques juqu’à la vulgarité mais ils sont ce qui est. Ils auront toujours le dernier mot…/…

La deuxième exigence, c’est le principe d’action.
Il repose sur la distinction entre ce qui dépend de nous, sur quoi on agit, et ce qui ne dépend pas de nous mais en fonction de quoi on se détermine…/…

La troisième exigence, c’est l’intérêt général.
Au delà des querelles partisanes et des divergences d’intérêts, il doit exister un bien commun à tous. Faute de quoi la communauté perd son sens et se dissout.

La quatrième exigence, c’est le souci de l’avenir…/…

La cinquième, c’est la cohérence.
On ne peut vouloir une chose et son contraire…/…

Le sixième, c’est le courage.
Le pouvoir qui regarde en face la réalité et l’avenir, qui travaille dans l’intérêt général et dans le cohérence a toutes les chances de proposer une politique impopulaire…/…

A l’inverse, faire passer la réalité pour une simple option politique, et la volonté politique pour une potion magique, telle est l’école de la déresponsabilisation.

Cet art de notre démission dans l’enflure des mots et les débordements de l’idéologie a été parfaitement identifié…/…
(page 248/248)

François de Closet
(Éditions Fayard – Livre de poche)

*

0a2.jpg

*

Diplômé de Sciences-po (1958)François de Closets est entré comme journaliste à l’AFP (1961)avant de partir comme envoyé spécial en Algérie pour couvrir « les évènements« .

Spécialisé dans l’information scientifique, depuis une quinzaine d’années il se consacre à l’écriture pour évoquer les grands problèmes contemporains.
Plusieurs de ses livres ont eu un grand retentissement :
Le bonheur en plus, La France et ses mensonges, Le Système EPM, Toujours plus, etc.

En 1997 il a reçu le prix Roland Dorgelès récompensant une personnalité de la télévision s’exprimant le mieux en Français.

*

0a7.jpg0a8.jpg0a10.jpg0a15.jpg

*

Le compte à rebours est commencé.
Si rien ne change en France face au chômage, à l’exclusion, à un déficit budgétaire chronique, à cette « fracture sociale » tant déplorée et qui ne cesse de s’élargir, l’intégration à l’Europe sera compromise, et nous connaîtrons alors une crise majeure de toute notre société.
Pourtant la France a des atouts…./…
Comment ?
…/…
Vivant, incisif, dérangeant, bourré d’informations des faits, de chiffres, d’arguments, ce nouvel essai est une passionnante radioscopie de la crise française et de ses issues possibles.

(Extraits 4e de couverture)

*

0a17.gif   0a19.gif    0a17.gif

*



Changer la MORT ?

*

0a10.bmp

*

CHANGER LA MORT

*

Le cancer, qu’est-ce que c’est ?

*

Qu’est-ce que le cancer?
Comme pour tout effort vers la connaissance, il faut partir du plus bas et monter les marches lentement.
D’abord, qu’est-ce qu’une tumeur ?
C’est une formation anormale de tissu, une excroissance à un endroit imprévu du corps. Nous fabriquons tous des tumeurs : un grain de beauté, un durillon, les petites taches foncées qui semblent salir les mains des personnes âgées sont des tumeurs.
Leur apparition n’est pas réservée à l’homme : les plantes aussi ont des tumeurs, par exemple ces proliférations noueuses visibles sur les troncs des arbres. Les poissons ont des tumeurs, les insectes, les grenouilles, les poules et, bien entendu, sous les mammifères, dont nous faisons partie.
Toues les crétures vivantes présentennt donc des tumeurs, à l’exception des êtres composés d’une seule cellule comme les bactéries et les protozoaires, car c’est leur identité même qui disparaîtrait.

Il existe deux groupes de tumeurs : les tumeurs bénignes, les tumeurs malignes…..
(page 61)

*

0a151.jpg

*

D’où naît la première cellule cancéreuse dont la descendance constituera, parfois des années plus tard, cette tumeur maligne, ce cancer qui prendra possession de  vous-même ? De la transformation d’une cellule normale sous l’effet d’influences extérieures : chimique, physique, virale ?
De la modificaiton de certaines cellules sélectionnées préexistantes, prêtes à la cancérisation, spécialement préparées génétiquement à recevoir cet appel diabolique ?
De cellules embryonnaires attardées qui n’attendent qu’un signe pour commencer leur marche maudite ?

Il existe sans doute de nombreuses causes différentes de cancer et nous en connaissons déjà quelques-unes…
(page 64)

*

0a171.jpg

*

Quatre traitements
1 – Enlever les cellules de l’extérieur, à l’aide du bistouri : c’est la chirurgie.
2 – Les brûler depuis l’extérieur, à l’aide des rayons : c’est la radiothérapie.
3 – Les tuer à l’intérieur, à l’aide de médicament : c’est la chimiothérapie.
4 – Aider l’organisme à s’en débarrasser lui-même : c’est l’immunothérapie.

En résumé : couper, brûle, empoisonner, éliminer.
(page 77)

Léon Schwartzenberg
Ed. Albin Michel

*

0a11.jpg

 

*

…/…Vive la vie, à bas la mort -seulement voilà : c’est important la mort, ne croyez-vous pas ? Mieux vaut savoir que subir, savoir avant de subir. Qu’ils sont nombreux à proposer, à promettre de changer la vie !
Pourquoi personne ne propose-t-il, ne promet-il de changer la mort ?

Léon Schwartzenberg  était professeur agrégé de cancérologie à l’hôpital Paul Brousse de Villejuif où il était responsable d’un service de chimiothérapie et d’immunothérapie du cancer.
(Extraits de la 4ème de couverture)
Article complémentaire : http://osee3.unblog.fr


*

0a12.jpg

*
***
*

En cette période estivale
pendant laquelle on aime prendre des bains de soleil
pas inutile de lire ce livre,  protéger sa peau
et faire vérifier ses grains de beauté !

*
***
*

5294701kpyd7jl1111.gif

*


 



FEMME ? Ainsi soit-elle…

*

AINSI SOIT-ELLE

Benoîte GROULT

*

0a2.jpg

*

…/…

A chaque révolution, qu’elle ait eu lieu dans la jeune Amérique, dans le tiers monde ou en Europe, les femmes au début conquirent le droit de participer aux luttes contre l’oppression des privilégiés ou l’impérialisme des puissants, mais dans la nouvelle société, elle furent à chaque fois brutalement remises à leur ancienne place.
…/…

Et c’est avoué en toute candeur, c’est écrit en toutes lettres, par des hommes qui se disent les défenseurs de la liberté et qui, dans le beau style moralisateur du XVIII°, ne s’aperçoivent pas qu’ils profèrent des monstruosités.

*

0a7.jpg0a51.jpg0a81.jpg

*

« En peu de temps, le tribunal révolutionnaire  vient de donner aux femmes trois grands exemples qui seront sans doute pas perdus pour elles…

Marie Antoinette sacrifia son époux, ses enfants et le pays qui l’avait adoptée aux vues ambitieuses de la Maison d’Autriche…/…

La femme Roland, bel esprit à grands projets, philosophe à petits billets…fut un monstre sous tous les rapports. Sa contenance dédaigneuse…, l’opiniâtreté orgueilleuse de ses réponses, sa gaité ironique et cette fermeté dont elle fit parade dans son trajet du Palais de Justice à la place de la Révolution prouve qu’aucun sujet douloureux ne l’occupait…/…

L’impudente Olympte de Gouges qui a abandonné les soins du ménage pour se mêler de la République,comme l’écrivait Chaumette, eut la tête tranchée le 13 brumaire, pour ce motif que l’opinion publique jugea tout à fait légitime : « elle voulut être homme d’État et il semble que la loi ait puni cette conspiratrice d’avoir oublié les vertus qui conviennent à son sexe. »
…/…
(pages 44/47)

*

0a11.jpg0a101.jpg0a171.jpg

*

…/…Il faut que les femmes crient aujourd’hui. Et que les autres femmes -et les hommes- aient envie d’entendre ce cri. Qui n’est pas un cri de haine, à peine un cri de colère, car alors il devrait se retourner aussi contre elles-mêmes.

Mais un cri de vie.
comme celui du nouveau-né, dans lequel on ne peut s’empêcher d’enclore, à chaque fois, un nouvel espoir.

 

Il faut enfin guérir d’être femme
B.G.

*

5294701kpyd7jl1111.gif



POUVOIR = méchants ?

*
***
*

 0a1.gif

*

La plupart des hommes au pouvoir
deviennent des méchants
Aristote

*

 0a14.gif0a11.gif

 

…/…

Line s’étira chattement, paupières lourdes de rêves, refusant de se relever, volonté livrée au souffle des elfes, et, reprenant la position du foetus, revogua sur l’océan des songes…

Dans la magie d’un clair-obscur, six formes émanèrent d’une clarté irréelle ; corps dissimulés dans une pénombre angoissante.

- Nous devons poursuivre notre plan.
- Impératif de trouver d’autres diversions pour brouiller encore plus les cartes…
- Mais…tous nos relais fonctionnent.
Reprit Cobra.
- Quelques discrédits pointent. Répliqua sèchement Boa.

0a16.gif0a20.gif

*

Se tortillant sur place les quatre autres humains à tête de serpent scrutaient, de leurs yeux exorbités, les mimiques des langues venimeuses. Puis, surpris par un torticolis foudroyant, s’affalèrent sur la table. Sourdement.
Cobra et Boa, méprisants, d’un vigoureux mouvement de tête, dégagèrent la table en ébène des têtes endormies.

0a15.gif0a19.gif

*

- Aies confiance…crois en moi…

Boa enveloppait d’un regard hypnotiseur aux reflets de dollar, Cobra luttant avec une petite voix intérieure soucieuse de l’attirer au centre de lui-même. Visant la rupture de leur accord de dupe. L’esprit séducteur insistait.

- Il faut détruire Europa.
A cette fin multiplier le nombre des adeptes du Veau d’Or, taupes dans tous les gouvernements, organisations…pour pérenniser notre conquête du monde. Notre alliance secrète a donné de bons résultats depuis une trentaine d’années.
Des dizaines de millions de chômeurs dans les pays les plus riches de la planète ! Nous allons briser la cohésion sociale de l’ancien continent afin de le récupérer. Nous nous vengerons par les mêmes procédés du Japon qui a failli racheter notre économie…

Alliance.
Le mot sacré avait tétanisé Cobra, convulsé par l’atavisme d’un karma fatal, réactualisé par les visions de la cabale.
Désinformation-manipulations mondiales pour la voracité des vipères.

- Il faudrait relancer une crise dans le bassin méditerranéen.
Faire suggérer l’utilité de flux migratoires des pays émergeant. Paralyser notre principal concurrent.
Tout en vidant l’Afrique de ses éléments les plus forts qui laisseront ainsi le champ libre à nos volontés. Leurs riches sous-sols.

- Les foyers allumés sur toute la planète, n’ont pas assez d’impact sur leurs projets. Reprit Boa, accouchant, de son oeil unique une mappemonde qui se posa sur la table noire.
Regarde donc ! Aies confiance, crois en moi…
Dollar déifié par ses apôtres les bourses, nous attirerons les moutons appâtés par des revenus sans travail, avant de les tondre
Puis, quand les savants biologistes, flattés, nous aurons fabriqué des millions de zombies obéissants, nous utiliserons ces masses d’esclaves intarissables que nous clonerons.
Nous peuplerons les déserts.
Ils construiront un monde bis.
Nous récupérerons les états originaux grâce à la bombe à neutrons.

0a14.gif0a13.gif

*

Toute à sa folie mégalomaniaque, Boa ondulait sur le globe lumineux qu’il serrait jalousement entre les anneaux de son long cou.
Cobra, attentif à des sollicitations intérieures, se dégrisait à la vue de l’insidieux instigateur diabolique.
Puis, la langue touchant malencontreusement Ur, en appela mentalement à Jéhovah…

Instantanément, dans un puissant sursaut d’avidité, Boa embrassa si fortement la sphère qu’il s’autostrangula, rejoignit la Géhenne.

…/…

COPYRIGHT

*

EMMA ATGLOIZ
(Page d’un manuscrit circulant-lu chez des éditeurs depuis 2002)

*

5294701kpyd7jl1111.gif



PHILOSOPHIE…utile !?

*
***
*

PHILOSOPHIE

EFFICACE

*
***
*

0a54.jpg

*

 

Critique de Spinoza

*

La morale de Spinoza a des faiblesses voisines de celles du stoïcisme : Spinoza n’a pas résolu le conflit entre le déterminisme et la liberté.
Il pense qu’on peut parvenir au repos de l’esprit et à de meilleures habitudes en acceptant que tous les évènements soient déterminés.
Mais si on peut parvenir à un tel accord avec le monde, c’est qu’on dispose d’une certaine liberté d’esprit et d’action

*

0a143.jpg0a143.jpg

*

Une autre difficulté vient de la fin que nous propose spinoza : le repos.

Pourquoi donc essayer d’éviter les émotions ?
comme on l’a vu à propos du stoïcisme c’est souvent un avis utile.

Mais d’autre part, si on renonce à ressentir profondément notre vie, on élimine certaines expériences les plus riches, et ne garde que les spéculations intellectuelles.

De plus, peut-on vraiment choisir d’être détaché ou non ?

Bref, la morale de Spinoza  est une synthèse habile et attachante des morales relativistes de l’antiquité.
Mais elle apporte peu de nouveau.

*

R. H. POPKIN
A. STROLL
G. W. FELER

(éditions Zelos)

*

0a82.jpg0a63.jpg0a111.jpg

*

En toute connaissance
il faut distinguer
l’objet
et notre manière de connaître l’objet

KANT

*

5294701kpyd7jl1111.gif



Tant et plus !

François de Closets

 

Tant et plus ! dans Essais 0a00Vive l’impôt !

La France n’est pas un paradis fiscal
et j’en suis heureux,
car je ne crois pas
que le meilleur des mondes
soit celui où l’on paie le moins d’impôts.

Bien au contraire…
(mais)…

*

…/…

La France de 1992 compte quelque 36 760 communes, soit davantage, à elle seule, que l’ensemble de ses partenaires européens. Le nombre est aberrant, la réalité l’est encore bien plus.

0a001 dans EssaisD’un côté des villes et villages se sont étiolés jusqu’à n’être plus que des  survivances. Un millier de communes ont aujourd’hui  moins de 50 habitants et 80% moins de 2 000. De telles communautés qui n’atteignent pas la taille critique indispensable poiur faire fonctionner les services public et s’auto-gérer, sont totalement dépendantes de l’administration.
Cet émiettement communal est donc un facteur de centralisation. A l’opposé, d’énormes agglomérations urbaines ont vu le jour. Elles regroupent des centaines de milliers d’habitants en une seule entité géographique qui se trouve divisée en une dizaine d’unités administratives par le découpage communal.

Comme le constate le préfet Jean-Émile Vié, grand pourfendeur de la décentralisation :
« Cette situation n’était pas propre notre pays, elle était générale à l’Europe occidentale ou plus exactement à tous les pays qui ont connu l’industrialisation. Elle a partout, sauf en France, trouvé une solution, et toute réforme de l’administration locale, même dans les pyas de l’Est, a entraîné une restructuration communale, tendant à mettre sur pied des collectivités locales aptes à assurer leur mission ».

Tout le monde donnaît et la réalité du mal et le remède nécessasire. Il  faudrait remodeler et…

Tant et PLUS
Comment se gaspille notre argent
La dispersion communale – p. 185 / Grasset-seuil
 *

 

                                          gifboissons2.gif



Thoughts... |
livres d'occasion bouquinsd... |
marcloupias |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Stephan LEWIS - fantastique
| silentenigma
| Au fil des mots