TILLY…Le Magnifique ?

*
***

TILLY

ou
La guerre de trente ans

***
*

0a1aaaaaaaatilly2.jpg0a1aaaaaaaatilly2.jpg0a1aaaaaaaatilly2.jpg

*
***
*

La famille Tserclaes, dit son savant généalogiste, M. Goethaels, est la plus ancienne de Bruxelles et l’une des plus illustres du Brabant.
Race toujours féconde en vaillants hommes de guerre, elle donna naissance, vers le milieu du XIVe siècle, au célèbre Evrard Tserclaes, l’une des gloires les plus pures de la Belgique ; mais nul de ses enfant ne jeta plus d’éclat sur elle que Jean Tserclaes de Tilly, l’immortel héros de la guerre de trente ans.

Ce digne descendant du Libérateur de Bruxelles était le second fils de Martin Tserclaes, seigneur de Tilly, de Balastre de Montigny-sur Sambre, sénéchal héréditaire du comté de Namur, conseiller de guerre de l’empereur, et de Dorothé de Schierstaedt, dame d’honneur de la reine Marie de Hongrie, gouvernante des Pays-Bas.

S’il faut en croire quelques auteurs, il tenait…/…
(page 1 – tome 1er)

Le Comte de Villermont
Éditeur Casterman
1860

*

0a1aaaaaaatilly.jpg

*

Pour les amoureux d’Histoire
désireux de connaître les arcanes
de cette guerre mal connue
ou
à offrir à des ami(e)s Belges

(Mon édition est originale,
s’il n’a pas été ré-édité demander à un libraire
ou chiner deçi delà…)

*
***
*

0a1gifnoel.gif

*



PAPE…Pourpre ?

*
***

Le PAPE

Sur le seuil du Vatican

***
*

0a111.bmp

*

Je parle à la Cité, je parle à l’Univers.

Écoutez, ô vivants de tant d’ombre couverts,
Qu’égara si longtemps l’imposture servile,
Le sceptre est vain , le trône est noir, la pourpre est vile.
Qui que vous soyez, fils du Père, écoutez tous.
Il n’est sous le grand ciel impénétrable et doux
Qu’une pourpre, l’amour ; qu’un trône , l’innocence.
L’aube et l’obscure nuit sont dans l’homme en présence
Comme deux combattants prêts à s’entre-tuer :
Le prêtre est un pilote ; il doit s’habituer
A la lumière afin que son âme soit blanche ;
Tout veut croître au grand jour, l’homme, la fleur, la branche,
La pensée ; il est temps que l’aurore ait raison ;
Et Dieu ne nous a point confié sa maison,
La justice, pour vivre en dehors d’elle, et faire
Grandir l’ombre et tourner à contre-sens la sphère.

Je suis comme vous tous, aveugle, ô mes amis !
J’igore l’homme, Dieu, le monde ; et l’on m’a mis
trois couronnes au front, autant que d’ignorance.

Celui qu’on nomme un pape est vêtu d’apparences ;
Mes frères les vivants me semblent mes valets ;
Je ne sais pas pourquoi j’habite ce palais ;
Je ne sais pas pourquoi…/…
(scène 1 – page 1033 – tome 15e)

Victor HUGO
Oeuvres complètes

*

0a23.jpg

*
***
*

Victor Hugo, né le 26 février 1802
 » Ce siècle avait deux ans… »
jamais baptisé…pour l’enseignement laïque…mais doté d’une foi profonde et d’un questionnement que l’on retrouve dans nombre de ses oeuvres…
reproche à l’Église le carcan qu’elle impose.
Ainsi fera-t-il dire à Olympio:
« Les dogmes et les pratiques sont des lunettes qui font voir l’étoile aux vues courtes. Moi je vois Dieu à l’œil nu »

Adhérant à des mouvements anticléricaux…
il croit cependant en un Dieu souffrant et compatissant…force infinie créatrice de l’univers et à l’immortalité de l’âme.

Sa quête spirituelle l’entraîna à explorer d’autres voies…
Coran, druidisme, spiritisme…

Vous trouverez souvent de ses vers dans mes blogs,
catégorie poésie/poèmes.

0a83.jpg

*

HUGO ?

Grand poète et dramaturge
ses vers sur la Religion, l’Europe, les Humains, etc.
sont toujours d’une acuité remarquable !

*
***
*

0a10.gif   0a4.gif   0a10.gif

*



KIERKEGAARD…vivant ?

*
***

KIERKEGAARD

Colloque de l’Unesco
Paris 21/23 avril 1964

***
*

0a7.jpg0a22.jpg0a7.jpg

*

*

Kierkegaard vivant
et la véritable signification de l’histoire

*

On sait que l’activité littéraire de Kierkegaard commence avec

« Le concept de l’ironie ».

Or l’ironie a une visage ambigu.
D’une part, elle exprime la signification de la vie en tant qu’aspiration à l’infini mais l’infini étant inaccessible, l’ironie met en évidence une impossibilité.
D’autre part, on reconnaît à la vie une signification et c’est cette signification qui, bien qu’inaccessible, donne à la vie son sens et son orientation.

On peut donc dire que toute l’oeuvre de Kierkegaard est tributaire du Concept de l’ironie, dans la mesure où elle apparaît une une phénoménologie de l’impossibilité pour la vie à coïncider avec sa propre signification …/…
(page111 -Enzo Paci)

*

IDÉES
Éditions Gallimard

*

0a11.bmp0a31.jpg

*

A l’occasion de centenaire de Kierkegaard, l’Unesco avait organisé une manifestation.
Ce livre en réunit les discours/discussions.

0a5.jpg

*

La vie doit être vécue

en regardant vers l’avenir,

mais elle ne peut être comprise

qu’en se retournant vers le passé.

K.

*
***
*

0a5.gif

*



Le NOEUD gordien

*
***

Le noeud gordien

Georges POMPIDOU

***
*

0a19.jpg

***
*

…/…
Gouverner, c’est contraindre.
Contraindre les individus à se plier à des règles, dont chacune, à tout moment, va contre l’intérêt immédiat de tel ou tel.
Les contraindre à payer des impôts, à donner à l’armée un temps de leur jeunesse-et, parfois, leur vie.

Les contraindre à obéir à des autorités administratives dont le poids leur apparaît aussi lourd que les motivations incompréhensibles.
Les contraindre à accepter la loi de la majorité qui vent que le citoyen puisse critiquer mais non contester la légitimité du pouvoir contre lequele il s’est, personnellement, prononcé.

Gouverner, c’est faire prévaloir sans cesse l’intérêt général contre les intérêts particuliers, alors que l’intérêt général est toujours difficile à définir et prête à discussion, tandis que l’intérêt particulier est ressenti comme une évidence et s’impose à chacun sans qu’il y ait place pour le doute.
…/…
On comprend donc que les peuples bien gouvernés, disons les peuples faciles à bien gouverner, soient « en général des peuples qui pensent peu », suivant le mot d’André Siegfried.
On comprend aussi que plus un peuple est par nature individualiste et pénétré des droits de l’individu, plus il est rebelle à la notion de gouvernement.

Il suffit de regarder vivre les Français pour prendre conscience de leur inaptitude naturelle profonde à accepter d’être gouvernés.
Voyez-les, par exemple….
(Éditions Plonpage 57/58)

*

0a82.jpg 0a71.jpg 0a91.jpg

*

Né le 5 juillet 1911 à Montboudif-Cantal
agrégé de lettres, directeur général de la Banque Rothschild,
il fut Premier Ministre du Général De Gaulle (14 avril 1962 -10 juillet 1968)
avant d’être élu Président de la République (juin 1969 à sa mort – 2 avril 1974).

*

0a52.jpg0a52.jpg0a23.jpg0a52.jpg0a52.jpg

*

Le noeud gordien
est une métaphore désignant une solution inextricable

Selon la légende, la seule issue est une action brutale équivalent à couper le noeud.
Plusieurs versions du mythe évoquent Gordias, (père de Midas), le fondateur du royaume de Phrygie…qui donna son nom à Gordion, la résidence royale des rois phrygiens. 
Selon la légende, le timon du char du roi Midas était lié par le fameux « nœud gordien »…et selon la prophétie…celui qui parviendrait à le dénouer deviendrait le maître de l’Asie…
exploit qu’accomplit Alexandre le Grand.

*
***

 0agifmer50.gif

***
*



WEIL…Cahiers

*

SIMONE WEIL

Philosophe
(1909/1943)

*

0a17.jpg

*

CAHIERS

*

La mort du camisard

*

Dors, petit camisard, au fond de cette terre,
Terre où tu n’as connu que souffrance et misère.
Ne te réveille pas, dors, tu es plus heureux.
La mort t’a délivré de ce bagne honteux.
Ne rouvre pas les yeux, laisse clore tes paupières :
Oui, plutôt les ténèbres que pareille lumière.
Tu ne connaîtras plus les tortures de la faim ;
A ton martyre, ami, la camarde a mis fin.

*
Dors, pendant que là-bas, dans sa petite mansarde,
Ta pauvre mère attend, ta pauvre mère regarde.
Elle attend qui ? Son fils, son fils qu’elle aime tant ;
Son gars qu’elle a nourri, toute son espérance,
Oui, son gars qu’est soldat pour défendre la France,
Son gars, son chérubin ; elle montre son portrait ;
Regardez-le fit-elle ; hein ! comme il est bien fait !
Et tendrement elle l’embrasse, elle embrasse l’image
Et de bonheur les larmes inondent son visage.
Il est de la classe et va bientôt revenir ;
Elle fait déjà pour lui des projets d’avenir ;
Elle le voit déjà heureux père de famille,
Car il est fiancé à une brave fille,
Et toutes deux elles l’attendent, la joie tout  plein le coeur.
Elle ne se doutent pas du terrible malheur ;
Elles ne se doutent pas qu’au fond de la fosse commune
Ta dépouille fut jetée sans raison aucune ;
Elles ne se doutent pas que pire qu’un galérien
Au fond d’une cellule tu es mort comme un chien.

…/…


Éditions Plon
(page 56)

*

0a1.jpg

*

Simone Weil, née à Paris, a été l’élève d’Alain en Khâgne avant d’entrer à l’École Normale, d’où elle sort agrégée de philosophie en 1931.

Après plusieurs années passées à enseigner la philosophie dans divers lycées de province et à militer dans les milieux syndicalistes…elle consacre une année décisive pour l’histoire de sa penser à travailler en usine et vivre la  vie des ouvriers, notamment de Renault… fragilisant sa santé.

A Marseille (1940/1942) elle participe aux débuts de la Résistance puis accompagne ses parents aux USA.
N’arrivant pas à se faire désigner par la France-Libre à Londres pour des missions…elle devra être hospitalisée en avril 1943 et décédera le 24 août.

*

0a14.jpg0a16.jpg0a12.jpg0a15.jpg0a13.jpg0a9.jpg0a8.jpg

*

Les cahiers de Simone Weil, ont été salué par la critique comme l’une des oeuvres maîtresses de la pensée contemporaine…./…
Ils nous livrent, sous la forme d’une méditation continue, sa pensée en travail et en marche…/…
Tout est source. tout est jaillissement de ce qui demeure sagesse et poésie à jamais pour un esprit assoiffé de vérité éternelle. André Rousseaux.

*

0a5.jpg0a7.gif0a10.jpg

*

5294701kpyd7jl1111.gif



POUVOIR = méchants ?

*
***
*

 0a1.gif

*

La plupart des hommes au pouvoir
deviennent des méchants
Aristote

*

 0a14.gif0a11.gif

 

…/…

Line s’étira chattement, paupières lourdes de rêves, refusant de se relever, volonté livrée au souffle des elfes, et, reprenant la position du foetus, revogua sur l’océan des songes…

Dans la magie d’un clair-obscur, six formes émanèrent d’une clarté irréelle ; corps dissimulés dans une pénombre angoissante.

- Nous devons poursuivre notre plan.
- Impératif de trouver d’autres diversions pour brouiller encore plus les cartes…
- Mais…tous nos relais fonctionnent.
Reprit Cobra.
- Quelques discrédits pointent. Répliqua sèchement Boa.

0a16.gif0a20.gif

*

Se tortillant sur place les quatre autres humains à tête de serpent scrutaient, de leurs yeux exorbités, les mimiques des langues venimeuses. Puis, surpris par un torticolis foudroyant, s’affalèrent sur la table. Sourdement.
Cobra et Boa, méprisants, d’un vigoureux mouvement de tête, dégagèrent la table en ébène des têtes endormies.

0a15.gif0a19.gif

*

- Aies confiance…crois en moi…

Boa enveloppait d’un regard hypnotiseur aux reflets de dollar, Cobra luttant avec une petite voix intérieure soucieuse de l’attirer au centre de lui-même. Visant la rupture de leur accord de dupe. L’esprit séducteur insistait.

- Il faut détruire Europa.
A cette fin multiplier le nombre des adeptes du Veau d’Or, taupes dans tous les gouvernements, organisations…pour pérenniser notre conquête du monde. Notre alliance secrète a donné de bons résultats depuis une trentaine d’années.
Des dizaines de millions de chômeurs dans les pays les plus riches de la planète ! Nous allons briser la cohésion sociale de l’ancien continent afin de le récupérer. Nous nous vengerons par les mêmes procédés du Japon qui a failli racheter notre économie…

Alliance.
Le mot sacré avait tétanisé Cobra, convulsé par l’atavisme d’un karma fatal, réactualisé par les visions de la cabale.
Désinformation-manipulations mondiales pour la voracité des vipères.

- Il faudrait relancer une crise dans le bassin méditerranéen.
Faire suggérer l’utilité de flux migratoires des pays émergeant. Paralyser notre principal concurrent.
Tout en vidant l’Afrique de ses éléments les plus forts qui laisseront ainsi le champ libre à nos volontés. Leurs riches sous-sols.

- Les foyers allumés sur toute la planète, n’ont pas assez d’impact sur leurs projets. Reprit Boa, accouchant, de son oeil unique une mappemonde qui se posa sur la table noire.
Regarde donc ! Aies confiance, crois en moi…
Dollar déifié par ses apôtres les bourses, nous attirerons les moutons appâtés par des revenus sans travail, avant de les tondre
Puis, quand les savants biologistes, flattés, nous aurons fabriqué des millions de zombies obéissants, nous utiliserons ces masses d’esclaves intarissables que nous clonerons.
Nous peuplerons les déserts.
Ils construiront un monde bis.
Nous récupérerons les états originaux grâce à la bombe à neutrons.

0a14.gif0a13.gif

*

Toute à sa folie mégalomaniaque, Boa ondulait sur le globe lumineux qu’il serrait jalousement entre les anneaux de son long cou.
Cobra, attentif à des sollicitations intérieures, se dégrisait à la vue de l’insidieux instigateur diabolique.
Puis, la langue touchant malencontreusement Ur, en appela mentalement à Jéhovah…

Instantanément, dans un puissant sursaut d’avidité, Boa embrassa si fortement la sphère qu’il s’autostrangula, rejoignit la Géhenne.

…/…

COPYRIGHT

*

EMMA ATGLOIZ
(Page d’un manuscrit circulant-lu chez des éditeurs depuis 2002)

*

5294701kpyd7jl1111.gif



Droit d’obtenir un EMPLOI…

*
***
*

PRÉAMBULE

de la

CONSTITUTION

*
***
*

0a171.jpg0a19.jpg0a181.jpg

*

Au lendemain de la victoire remportée par les peuples libres sur les régimes qui ont tenté d’asservir et de dégrader la personne humaine,
le peuple français proclame à nouveau que tout être humain,
sans distinction de race, de religion ni de croyance,
possède des droits inaliénables et sacrés.

Il réaffirme solennellement les droits et les libertés de l’homme et du citoyen consacrés par la Déclaration des droits de 1789 et les principes fondamentaux reconnus par les lois de la République.

 

Il proclame, en outre, comme particulièrement nécessaires à notre temps, les principes politiques, économiques et sociaux ci-après :

Droit d'obtenir un EMPLOI... dans Ecrits politiques 0a53La loi garantit à la femme, dans tous les domaines, des droits égaux à ceux de l’homme.

Tout homme persécuté en raison de son action en faveur de la liberté a droit d’asile sur les territoires de la République.

Chacun a le devoir de travailler
et le DROIT D’OBTENIR UN EMPLOI.

Nul ne peut être lésé, dans son travail ou son emploi, en raison de ses origines, de ses opinions ou de ses croyances

…/…

Les Constitutions
de la France
depuis 1789

Garnier-Flammarion

*

0a142.jpg

*

Depuis le moment où l’acte constitutionnel fut terminé et cimenté par l’adhésion générale, je me suis toujours borné à en réclamer l’exécution fidèle..(…)…comme un ami de la patrie et de l’humanité, convaincu que le salut public nous ordonne de nous réfugier à l’abri de la Constitution pour repousser les attaques de l’ambition et du despotisme.

ROBESPIERRE

*

0a11.gif

 



Roger VAILLAND…vaillance !

 

LA GUERRE AU JOUR LE JOUR

Roger VAILLAND

*

0a9.jpg

*

…/…Ça va très mal. Personne n’a mangé depuis plusieurs jours.

Poirat intervint juste à temps pour empêcher une section de se jeter sur une sorte de soupe aux champignons préparée par un cuistot improvisé. Les champignons sont des amanites, les plus dangereux parmi ceux qui poussent dans nos forêts.

A seize heures, les Allemands attaquent. C’est la septième fois depuis que le bataillon est encerclé. Ils sont encore une fois repoussés. Combien de fois le seront-ils encore ? Les hommes, à jeun, sont de plus en plus faibles.

Enfin, à la tombée de la nuit, les avions arrivent à repérer le bataillon et lancent par parachutes plusieurs réservoirs remplis de « rations K ».

Ces rations sont les rations de combat, toutes sortes de petites boites de conserve qui peuvent se manger à froid. Les soldats américains ont tellement mangé de rations K qu’elles sont devenues, dans toute l’armée, l’objet d’un vaste répertoire d’amères plaisanteries.

Mais si, ce soir, le Lost battalion ne mange pas toutes ses rations, c’est uniquement parce que les estomacs, totalement privés de nourriture depuis plusieurs jours, ne peuvent absorber qu’une très petite quantité de nourriture à la fois.

L’affaiblissement général est tel que plusieurs réservoirs, remplis d’eau pour les blessés, resteront jusqu’au lendemain matin dans les arbres, ou il se sont accrochés en tombant du ciel. Personne ne se sent assez costaud pour grimper dans un sapin.

Le surlendemain, enfin…/…

Récits, reportages écrits politiques
(page 205)

*

0a24.jpg

*

Vailland est un poète-reporter tourmenté.
Contraint par les exigences de la vie de faire un « travail alimentaire » d’un côté, pour exprimer librement sa pensée ailleurs.
On lui confie beaucoup de reportages, des comptes rendus de grands procès et il fait aussi du rewriting.
« On se trouve avec devant soi une pile de documents, de récits, d’informations ; il faut ramasser tout cela en une page de journal…et que cela se lise, c’est-à-dire que le lecteur soit entraîné, lié, tenu en suspens, ébranlé, remué, secoué, et finalement satisfait par un dénouement qui résolve toutes les questions posées… »

*

0a191.jpg0a191.jpg0a191.jpg

*

Ses succès lilttéraires ?
Drôle de Jeu, les mauvais coups, Héloise et Abélard.
Son dernier écrit ?
Éloge de la Politique

*

0a17.jpg0a20.jpg0a18.jpg0a10.jpg0a8.jpg



CIVILISATION…histoire

 

 HISTOIRE de la CIVILISATION

Will DURANT

***
*

0a4.jpg0a52.jpg0a4.jpg

*
***
*

C’est le commerce qui a été le grand perturbateur du monde primitif car, avant qu’il apparût, en apportant avec lui l’argent et le profit, la propriété était inexistante et on pouvait se contenter d’un gouvernement élémentaire.

Aux premiers âges de l’évolution économique, l’instinct de la propriété ne s’appliquait qu’aux objets personnels et usuels, mais il s’y appliquait si vigoureusement qu’on les enterrait souvent (même la  femme) avec leur propriétaire ; il s’appliquait si peu aux objets qui n’étaient pas d’usage personnel que bien loin, dans ce cas, d’être inné, il fallait sans cesse l’inculquer et le renforcer.

*

00a10.jpg0a30.jpg0a81.jpg00a10.jpg

*

Presque partout, chez les primitifs, la terre était à l’origine, possédée en commun.
Les Indiens de l’Amérique du Nord, les Péruviens, les tribus de l’Hindoustan qui vivent dans les monts du chittagong, les habitants de Bornéo et des îles océaniennes semblent avoir possédé et travaillé la terre en commun et pratiqué les partage des récoltes.

La terre, disent les Indiens Omaha, est comme l’eau et le vent, qui ne peuvent se vendre.

Aux Samoa, on ne concevait même pas, avant la venue des Européens, l’idées qu’on pût vendre la terre.
Le professeur Rivers a trouvé le communisme agraire fonctionnant en Mélanésie et en Polynésie et il subsiste aujourd’hui encore dans l’arrière pays du Libéria.

Le communisme en fait de vivres était à peine moins répandu.
IL est courant chez les « sauvages » de voir l’homme qui possède de quoi manger partager ses provisions avec celui qui n’a rien, de voir les voyageurs nourris dans la maison où il leur a plu de s’arrêter, et des peuplades atteintes par la sécheresse entretenues par leurs voisins.
Un homme qui s’installe dans la forêt pour dîner, alors qu’il aurait toute facilité de manger seul, appelle à haute voix n’importe qui à venir partager son repas.

*

0a7.jpg0a987.jpg0a7.jpg

*

Comme Turner parlait à un Samoan des pauvres de Londres, le « sauvage » tout surpris lui demanda
« Comment est-ce possible ? Rien à manger ? Ils n’ont donc pas d’amis, pas de maison ?  ? Mais d’où sortent-ils ? n’ont-ils pas les maisons de leurs amis ? ».
L’Indien qui a faim n’a qu’à demander pour obtenir si peu que l’on possède, on donne toujours à manger à qui en a besoin ;
« nul ne doit se priver à manger tant qu’il y a du blé dans la ville »…./…

(III- l’organisation économique : communisme primitif – causes de sa disparition – origines de la propriété privée – esclavage – classes sociales – pages 39/40).

*

Une collection très instructive !

*
5294701kpyd7jl1111.gif



La CIA …culte du renseignement

Victor MARCHETTI
&
jOHN D. MARKS

***
*

« Il s’agit d’une arme puissante, clandestine, et aux objectifs variés…beaucoup plus que d’un organisme de renseignement ou de contre-renseignement. C’est un instrument de subversion, de manipulation et de violence, et d’ingérence secrète dans les affaires des autres pays ».


0a9.jpgAllen Dullesécrivait ces phrases en 1963, à propos du KGB, afin de mieux faire saisir aux Américains la vraie nature du service de sécurité soviétique. On ne saurait douter de l’exactitude de cette définition, mais Dulles aurait pu tout aussi justement l’appliquer à sa propre organisation.
Il se gardait naturellement de le faire, car les dirigeants de la génération de Dulles s’efforçaient d’attribuer les motivations les plus douteuses et l’utilisation des pires méthodes au communisme international ; tout en qualifiant de justes et démocratiques « les actions défensives du monde libre« .

Mais les tactiques les plus brutales étaient utilisées par les deux camps……

*

La CIA ...culte du renseignement dans Best-seller 0a11Au regards de la postérité, il paraîtra évident que nous sommes en train de détruire notre liberté en nous efforçant de la préserver ; que l’énorme appareil clandestin que nous avons édifié, en vue de sonder les intentions et les ressources de nos ennemis, aboutit, en fin de compte, à entretenir la  confusion sur nos propres objectifs ; que la pratique de duper autrui, dans l’intérêt de l’État, nous amène infailliblement à nous duper nous-mêmes ; et que la grande armée du renseignement, créée pour servir ces objectifs, n’a pas tardé à s’empêtrer dans les trames de ses fantaisies malsaines, avec toutes les conséquences désastreuses qui peuvent en résulter pour elle et pour nous mêmes.
Malcolm Muggeridge (mai 1966).

La CIA et le culte du Renseignement
(page328)

0a10.gif

 

Lorsqu’un ex-agent et un écrivain se rencontrent et collaborent pour un livre-témoignage cela donne un livre pour la première fois censuré avant sa sortie par Arrêt officiel émanent d’un Tribunal des États-Unis.

Malgré cela, les 354 pages sont passionnantes, instructives et amènent le lecteur à beaucoup d’interrogations ou une meilleure compréhension sur les évènements passés de l’histoire ou les « incidents » actuels. 

 

0a201.gif0a201.gif0a201.gif



12

Thoughts... |
livres d'occasion bouquinsd... |
marcloupias |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Stephan LEWIS - fantastique
| silentenigma
| Au fil des mots