MISERICORDE ?

*
***

MISERICORDE

Jussi Adler Olsen
(traduction Monique Christiansen)

***
*

MISERICORDE ? dans Best-seller aaaaaolsen

*

…/…

- Regarde, dit Carl en désignant le plan du sous-sol qu’il avait placé devant Assad.
Ici, c’est ce mur-là, et là c’est ton tapis de prière. Et là, c’est la flèche qui montre le nord. Maintenant, tu peux placer ton tapis de prière exactement dans la bonne direction.

Les yeux qui se tournèrent vers lui étaient pleins de respect. Ils allaient former une bonne équipe.
– Il y a eu deux appels. J’ai dit à tous les deux que tu voudrais bien les rappeler un jour.
– C’était qui ?
– Ce type qui est directeur à Fredrikssund, et puis une dame qui avait une voix d’outil pour scier le métal.

Carl soupira profondément :
– C’était Vigga, ma femme. Alors elle avait trouvé son numéro de téléphone. Finie la tranquilité.

- Votre femme ? Vous avez une femme ?
– Oh, Assad, c’est compliqué. Je t’expliquerai quand on se connaîtra un peu mieux.

Assad serra les lèvres et hocha la tête, une expression de compassion glissa sur son visage sérieux.

- Au fait, Assad, comment as-tu eu ce poste, ici ?
– Je connais Lars Bjorn.
– Tu le connais ?
Assad sourit :
– Oui, tu sais. Je suis venu dans son bureau tous les jours pendant un mois pour avoir un job.
– Tu as harcelé Lars Bjorn pour avoir un job ?
– Oui. J’adore la police.
(page 108-109)
…/…

*

aaaaaolsenlivre Roman policier - Adler Olsen - thriller scandinave dans BLOG

*

*

Né à Copenhague, Jussi Adler Olsen a étudié médecine-sociologie-cinéma et politique puis obtenu de prestigieux prix littéraires pour devenir un phénomène de l’édition mondial !
Vous pouvez tuer le temps avec d’autres de ses romans…

*


 dans Policiers

 dans ROMAN



L’ombre de l’Autre

*
***

L’ombre de l’autre femme

Dorothy Koomson

***
*

L'ombre de l'Autre dans BLOG

*
***

.../…
Je me précipitai vers les buts juste à temps pour voir Benji tirer et marquer.
« BUT » ! cria-t-il en courant bras en l’air, comme il avait certainement dû voir son père le faire maintes fois.

- Toi ! dis-je en le soulevant pour le faire tourner, Tu m’as eue !
– En amour et au foot, tout est permis ! C’est papa qui l’a dit.
– Ca ne m’étonne pas.

Soudain, un joggeur qui venait juste de passer sur le chemin réapparut et se dirigea vers nous. Jack. On ne pouvait pas le rater, surtout dans ce décor. Bien que légèrement rouge et transpirant, cheveux mouillés et tee-shirt gris taché de sueur, il arborait toujours cette allure caractéristique de « franche camaraderie ».

-De loin, j’ai cru que c’était vous, dit-il en ôtant les écouteurs de son iPod.
De près j’ai su que c’était vous.
- Bonjour.

– Bonjour.

Son regard dériva sur Benji qui l’observait, pas le moins du monde intimidé.

- Salut.
– Je m’appelle Benji. Et toi ?
– Jack.
– Tu es le petit ami de tata Libby ?
– Non, plutôt un presque-copain.
– Comment tu peux être un presque-copain ? Soit on est copains, soit on est pas copains, on peut pas être presque-copains.
– C’est parce qu’on s’est déjà vus plusieurs fois, mais qu’elle ne veut pas aller dîner avec moi, alors on se connaît seulement presque.
– Mais pourquoi elle devrait aller dîner avec toi si vous êtes juste presque-copains et que vous vous connaissez  seulement presque ? Moi je prends pas mes diners avec tous les gens que je connais pas bien.

Jack regarda Benji, puis moi.

- On peut dire que vous êtes de la même famille, vous deux.
– Parce qu’on se ressemble ? demanda Benji avec enthousiasme.
– Non, parce que je suis obligé de réfléchir avant de vous répondre.
…/…
(pages 42-43)

*

 Roman policier - femme écrivain - suspense - dans Femme

*

Quand Libby rencontre Jack, elle croit vivre le plus grand bonheur de sa vie.
Elle l’épouse quatre mois plus tard. Mais à peine a-t-elle emménagé dans la grande demeure de son mari que son rêve tourne au cauchemar.
Jack est obsédé par son ex-femme décédée, Eve.
Et son comportement est de plus en plus étrange.
C’est alors que Libby découvre qu’Eve a peut-être été assassinée…
(Extrait de la 4° de couverture)
Traduit de l’anglais par Maud Ortalda

*

aaaaadorothy-300x125 dans Policiers

*

Romancière anglaise née à Londres en 1971,ayant longtemps vécu à Sydney,
Dorothy Koomson  titulaire de deux diplômes, (psychologie-journalisme)
a écrit pour un certain nombre de magazines féminines et des journaux.

*

0a10 dans ROMAN
*

Une idée pour passer agréablement
une journée pluvieuse d’automne.

*

bonjoiur6

*



Thoughts... |
livres d'occasion bouquinsd... |
marcloupias |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Stephan LEWIS - fantastique
| silentenigma
| Au fil des mots