FEMME ? Ainsi soit-elle…

*

AINSI SOIT-ELLE

Benoîte GROULT

*

0a2.jpg

*

…/…

A chaque révolution, qu’elle ait eu lieu dans la jeune Amérique, dans le tiers monde ou en Europe, les femmes au début conquirent le droit de participer aux luttes contre l’oppression des privilégiés ou l’impérialisme des puissants, mais dans la nouvelle société, elle furent à chaque fois brutalement remises à leur ancienne place.
…/…

Et c’est avoué en toute candeur, c’est écrit en toutes lettres, par des hommes qui se disent les défenseurs de la liberté et qui, dans le beau style moralisateur du XVIII°, ne s’aperçoivent pas qu’ils profèrent des monstruosités.

*

0a7.jpg0a51.jpg0a81.jpg

*

« En peu de temps, le tribunal révolutionnaire  vient de donner aux femmes trois grands exemples qui seront sans doute pas perdus pour elles…

Marie Antoinette sacrifia son époux, ses enfants et le pays qui l’avait adoptée aux vues ambitieuses de la Maison d’Autriche…/…

La femme Roland, bel esprit à grands projets, philosophe à petits billets…fut un monstre sous tous les rapports. Sa contenance dédaigneuse…, l’opiniâtreté orgueilleuse de ses réponses, sa gaité ironique et cette fermeté dont elle fit parade dans son trajet du Palais de Justice à la place de la Révolution prouve qu’aucun sujet douloureux ne l’occupait…/…

L’impudente Olympte de Gouges qui a abandonné les soins du ménage pour se mêler de la République,comme l’écrivait Chaumette, eut la tête tranchée le 13 brumaire, pour ce motif que l’opinion publique jugea tout à fait légitime : « elle voulut être homme d’État et il semble que la loi ait puni cette conspiratrice d’avoir oublié les vertus qui conviennent à son sexe. »
…/…
(pages 44/47)

*

0a11.jpg0a101.jpg0a171.jpg

*

…/…Il faut que les femmes crient aujourd’hui. Et que les autres femmes -et les hommes- aient envie d’entendre ce cri. Qui n’est pas un cri de haine, à peine un cri de colère, car alors il devrait se retourner aussi contre elles-mêmes.

Mais un cri de vie.
comme celui du nouveau-né, dans lequel on ne peut s’empêcher d’enclore, à chaque fois, un nouvel espoir.

 

Il faut enfin guérir d’être femme
B.G.

*

5294701kpyd7jl1111.gif



Thoughts... |
livres d'occasion bouquinsd... |
marcloupias |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Stephan LEWIS - fantastique
| silentenigma
| Au fil des mots