ENLUMINURES ? Miraculeuses !

*

Guide pratique
des

LETTRES ENLUMINÉES

* 

0a331.jpg

*

En observant un manuscrit médiéval enluminé, on ne peut qu’être frappé par le caractère miraculeux de la conservation de tels ouvrages.

Ce sont de fragiles œuvres d’art aux motifs complexes, peints et dorés sur parchemin ou vélin, qui pourtant furent consultées quotidiennement par des générations de moines et de prêtres, de lettrés et d’hommes de cour, avide d’apprendre ou simplement de les admirer.

*

0a29.jpg0a282.jpg0a35.jpg0a112.jpg

*

Ces manuscrits enluminés subirent en outre les vicissitudes de nombreux voyages, mais les dorures à la feuille et la richesse des coloris des pigments peints n’ont rien perdu de leur éclat d’origine ;

ENLUMINURES ? Miraculeuses ! dans Artistes 0a103La première parte de cet ouvrage est consacrée à l’histoire des enluminures, aux artistes qui les exécutèrent et aux mécènes qui les commanditèrent.

La seconde partie, qui débute par une initiales de l’évangéliaire de Lindisfarne et s’achève sur une lettre issue d’un horoscope contemporain c’est  au début des années  90 présente  douze lettres enluminées adaptées de chefs d’œuvre originaux ainsi que les explications  détaillées de leur recréation.

QUI FURENT LES ARTISTES ?

Nombre de peinture médiévales figurent des moines  au travail dans leur monastères penchés sur des livres, une plume à la main en train de copier ou d’enluminer des ouvrages destinés à l’étude, la prière ou aux oeuvres  missionnaires.

*

0a143.jpg0a22.jpg0a171.jpg

*

Les qualités surnaturelles que conférait l’enluminure aux manuscrits de l’époque rehaussaient le statut de leur auteurs ; nous connaissons encore le nom du copiste et enlumineur de l’Évangéliaire de Lindisferne, un certain Eadfrith qui devient évêque de Lindisfarne en mai 698.

Quand les plus prospères négociants du début du XIII° siècle désirèrent également posséder de tels ouvrages, l’enluminure quitta les cloitres : des copistes et enlumineurs séculiers partirent travailleur pour les nouveaux centre universitaires d’Europe…/…

Calligraphies de Timothy Noad
textes de Patricia Selignan 
Editions France Loisirs
(page huit)

*

 0a25.jpgIl semble qu’il y ait un regain de l’enluminure, avec « modernisation » des calligraphies…mais les amoureux ne resteront-ils pas plus sensibles aux anciens thèmes, matériaux et  pratiques ?

*

0a12.jpg0a15.jpg0a12.jpg

*

5294701kpyd7jl1111.gif



3 commentaires

  1. jadelame 4 avril

    C’est bien beau ces écritures.
    Bisous
    Jade
    *
    *
    Oui on désirerait avoir dans sa bibliothèque un tel livre ancien…
    il n’y a que le guide dans la mienne
    Bisous too
    Annie

    Dernière publication sur jade : Lecture

  2. krikrimapuce 12 novembre

    C’est réellement impressionnant les explications. C’est vrai que ces manuscrits d’une époque révolue, sont de pure beauté. De véritable chef d’oeuvre de l’écriture.

    J’avoue d’ailleurs, que j’ai toujours eu un faible pour ces livres. Ils inspirent le respect et parlent d’un temps qui n’existe plus.

    Ils avaient un talent indiscutable et une grande patience.

    Merci
    *
    *
    Contente que le billet t’ait intéressée
    Bonne journée krikri
    Annie

    Dernière publication sur La Boite qui Mijote : Quand ça devient concret

  3. omsisi 15 juin

    Bonsoir estcepossible,
    Une copine m’a envoyé un diapo qui m’a fait penser à toi et je n’ai pu résister à l’envie de le mettre dans mon blog. Tu le trouves dans la barre de menu de mes pages sous le nom: Ecrits anciens.
    Ce diapo est bien fait et devrait te faire rire un bon coup.
    Et en plus, ton opinion m’intéresserait.
    Cordialement

    Dernière publication sur méli-mélo : l'eau

Laisser un commentaire

Thoughts... |
livres d'occasion bouquinsd... |
marcloupias |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Stephan LEWIS - fantastique
| silentenigma
| Au fil des mots