Roger VAILLAND…vaillance !

 

LA GUERRE AU JOUR LE JOUR

Roger VAILLAND

*

0a9.jpg

*

…/…Ça va très mal. Personne n’a mangé depuis plusieurs jours.

Poirat intervint juste à temps pour empêcher une section de se jeter sur une sorte de soupe aux champignons préparée par un cuistot improvisé. Les champignons sont des amanites, les plus dangereux parmi ceux qui poussent dans nos forêts.

A seize heures, les Allemands attaquent. C’est la septième fois depuis que le bataillon est encerclé. Ils sont encore une fois repoussés. Combien de fois le seront-ils encore ? Les hommes, à jeun, sont de plus en plus faibles.

Enfin, à la tombée de la nuit, les avions arrivent à repérer le bataillon et lancent par parachutes plusieurs réservoirs remplis de « rations K ».

Ces rations sont les rations de combat, toutes sortes de petites boites de conserve qui peuvent se manger à froid. Les soldats américains ont tellement mangé de rations K qu’elles sont devenues, dans toute l’armée, l’objet d’un vaste répertoire d’amères plaisanteries.

Mais si, ce soir, le Lost battalion ne mange pas toutes ses rations, c’est uniquement parce que les estomacs, totalement privés de nourriture depuis plusieurs jours, ne peuvent absorber qu’une très petite quantité de nourriture à la fois.

L’affaiblissement général est tel que plusieurs réservoirs, remplis d’eau pour les blessés, resteront jusqu’au lendemain matin dans les arbres, ou il se sont accrochés en tombant du ciel. Personne ne se sent assez costaud pour grimper dans un sapin.

Le surlendemain, enfin…/…

Récits, reportages écrits politiques
(page 205)

*

0a24.jpg

*

Vailland est un poète-reporter tourmenté.
Contraint par les exigences de la vie de faire un « travail alimentaire » d’un côté, pour exprimer librement sa pensée ailleurs.
On lui confie beaucoup de reportages, des comptes rendus de grands procès et il fait aussi du rewriting.
« On se trouve avec devant soi une pile de documents, de récits, d’informations ; il faut ramasser tout cela en une page de journal…et que cela se lise, c’est-à-dire que le lecteur soit entraîné, lié, tenu en suspens, ébranlé, remué, secoué, et finalement satisfait par un dénouement qui résolve toutes les questions posées… »

*

0a191.jpg0a191.jpg0a191.jpg

*

Ses succès lilttéraires ?
Drôle de Jeu, les mauvais coups, Héloise et Abélard.
Son dernier écrit ?
Éloge de la Politique

*

0a17.jpg0a20.jpg0a18.jpg0a10.jpg0a8.jpg



Thoughts... |
livres d'occasion bouquinsd... |
marcloupias |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Stephan LEWIS - fantastique
| silentenigma
| Au fil des mots