Le château de ma mère

0chatmamre.jpg  

Le château de la Buzine
sera l’écrin de l’oeuvre et des trésors de Pagnol
Il devrait être ouvert au public en juin 2010

Ce château de ma mère,
(Marseille 11ème, réquisitionné pendant la 2 guerre mondiale et acheté par Pagnol en 1914 pour en faire une cité du cinéma, après 3 ans de réhabilitation)…ouvrira ses 3200m2 ;
Jacqueline Boutin, (présidente de l’associations Amis de Marcel Pagnol) pense qu’ainsi le rêve de l’auteur-cinéaste serait réalisée.

Au milieu d’un parc de 6 hectares seront disponibles une  bibliothèque, une vidéothèque, une cinémathèque et un auditorium de 350 places..le tout destiné à raconter et promouvoir les oeuvres culturelles provençales et faire aimer ce peuple.

Cette triple vocation : touristique-culturelle et pédagogique devrait satisfaire autant les 35000 visiteurs annuels que les maîtres amenant les classes de la région.

 

  barrejuin8.gif

 

Avec un clin d’oeil malicieux, il tira de sa poche la clef d’argent.
« Prenez-la, madame Joseph,. Je vous la donne.
- Pour quoi faire ? demanda mon père.
- Pour gagner deux heures tous les samedis matins, et encore deux heures le lundi matin ! Prenez-là. J’en ai une autre.

Il exhiba une seconde clef.
Mais mon père secoua la tête de gauche à droite lentement, et trois fois de suite.
« Non, dit-il. Non ce n’est pas possible. »

Ma mère reposa la clef sur la table.
« Et pourquoi ? dit Bouzigue.

- Parce que je suis un fonctionnaire, moi aussi. Je vois d’ici la tête de M. l’inspecteur d’Académie si on venait lui dire que l’un de ses instituteurs, muni d’une fausse clef, se promène en fraude sur le terrain d’autrui !
- Mais elle n’est pas fausse ! C’est une clef de l’administration !
- Raison de plus ! dit mon père. Tu n’as pas le droit de t’en séparer. »

Bouzigue s’énerva.
« Mais personne ne vous dira jamais rien ! vous avez vu comment ça c’est passé ?
- Personne ne nous a rien dit parce ce que nous n’avons rencontré personne. Mais tu as dit toi-même, en traversant la Belle au bois dormant : « Ici, il n’y a aucun danger ». C’est donc qu’il y en a ailleurs !
- Mais, saint homme , s’écria Bouzigue, quand j’ai dit « danger », ça ne voulait pas dire « catastrophe » ! ça voulait dire que peut-être par un mauvais miracle, un grincheux pourrait se plaindre au Canal, mais que ça n’irait pas plus loin, parce que ma soeur  est là ! N’oubliez pas ma soeur  » !

J’étais tout à fait de son avis. Mais mon père dit sévèrement :
 » Je ne doute pas des qualités ni des influences de ta soeur, quoique je sois navré d’apprendre qu’elle exerce un bien triste métier. Mais j’ai des principes.
- Oyayaie ! dit Bouzigue. Les principes oyayaie !

(Le château de ma mèrepage 193/194)

  

  

barreroser1.gif



Paravent des égoïsmes

Le paravent des égoïsmes

*
***
*

Le pouvoir des femmes

Paravent des égoïsmes dans Ecrits politiques 0a2La vie des femmes a beaucoup changé.

Si l’année 1970,
avec la création du MLF,
a été une étape historique nécessaire à la conquête de l’égalité, aujourd’hui un nouvel équilibre est à trouver qui respecterait l’identité des femmes et des hommes.

Il nous faut maintenant réfléchir aux perspectives de l’an 2000.
Les femmes manifestent aujourd’hui le désir d’une égalité réelle qui soit inscrite dans les faits. Elles veulent pleinement partager le ou les pouvoirs, être en mesure de cumuler leur travail et leur vie de mère.
Les femmes représentent actuellement 52% de la population, 43% de la main-d’oeuvre et 40% du revenu des couples.

Un peu d’histoire….
(page 135)

*
4ème de couverture

ET SI L’ ESPÉRANCE
ÉTAIT LE SEUL RISQUE A COURIR…
Michèle Barzach

barrejuin8.gif

*

- Comment devient-on ministre, Madame ?
- Par téléphone, Monsieur !…
Un dimanche après-midi. A 17 heures le téléphone sonne.

« Si vous êtes d’accord avec la proposition qui vous est faite de prendre la responsabilité de la Santé dans le nouveau gouvernement, soyez-là dans une demi-heure. »
Il fallait répondre tout de suite…

*

             boncourage166.gif

*



Thoughts... |
livres d'occasion bouquinsd... |
marcloupias |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Stephan LEWIS - fantastique
| silentenigma
| Au fil des mots