Tant que la terre durera

bonpenvous.gif

« …Elle aimait Volodia, bien qu’elle  eût refusé d’être sa femme. Et elle était jalouse de celle qui avait pris sa place auprès de lui. Elle le  voulait tout à elle, exclusivement à elle, malheureux ou heureux à cause d’elle..
Et Michel ? Eh bien ! lui aussi, elle l’aimait. Seulement elle l’aimait d’une autre manière, d’une manière simple, honnête et monotone. Son  sentiment raisonnable pour Michel complétait sa passion folle pour Volodia.
Il lui fallait ces deux hommages contraires pour qu’elle fût satisfaite. Oui, oui, Volodia et Michel  formait une seule entité qui dominait et commandait son existence. Privée de l’un, elle n’aurait pu aimer l’autre. Elle marmonnait à mi-voix, comme pour convaincre une amie invisible, assise à ses côtés :

 - Tu comprends ,
Je les aime tous les deux. Je les ai toujours aimés tous les deux. Et je suis jalouse de l’un comme je serais jalouse de l’autre.  Oh ! je suis un monstre, un monstre…

Puis elle revint à la croisée, Suzanne avait disparu. Par une sorte de dédoublement, elle se vit, hagarde, mal coiffée, appuyée au montant de la fenêtre. Que faisait-elle ainsi ? Qu’attendait-elle ? Après tout, cette maternité ne prouvait rien. Volodia pouvait coucher avec Suzanne et l’aimer, elle, Tania. Qui sait, peut-être, au plus fort de son plaisir, s’imaginait-il étreindre Tania, au lieu de cette petite femelle incolore ? …. »

Henri TROYAT – Temps que la terre durera  (tome 1)

                 barreff.gif

 

 

Henri Troyat  
(Lev Tarassov dit)
est né à Moscou en 1911. Fixé en France dès 1920, il aborda la littérature en 1934 avec « Faux jour« . Grand admirateur de Dostoïvski et de TolstoÎ, tout autant que de Zola et de Balzac, il a  décrit,  par petites touches minutieuses, le quotidien de la vie…
notamment dans de grands cycles romanesques comme les lignes de l’extrait ci-dessus…(saga d’une famille dans la Russie avant-pendant-après la révolution Russe  -  extrait de ma bibliothèque, le texte est offert en 7 tomes) ….
ou La lumière des justes (1955/1962), Les Semailles et les Moissons (1953-1958), Les Eygletières (1965-1967). Entré à l’Académie Française en 1959, il jouissait d’une large audience auprès d’un vaste public..

Bons moments de détente avec un tel roman …

 

 

                   ami.gif

 

 



6 commentaires

  1. amiral2020 8 mars

    bonjour annie
    héé moi aussi je pense à vous mon amie vous me manquez tellement.
    beau roman d’amour, j’aimerais bien savoir la fin de l’histoire de suzanne et ses 2 amour. parfois on est fou d’aimer
    bonne week-end mon amie
    plein de bisou
    Amicalement Amiral

    Dernière publication sur Un univers d'évasion ...! : Le retour d'Amiral2020

  2. amiral2020 8 mars

    oupsss j’oublie
    merci pour tes visite et tes commentaire rigolo, tu ma fais rire tu sais
    bisou
    Amicalement Amiral

    Dernière publication sur Un univers d'évasion ...! : Le retour d'Amiral2020

  3. kathy85 14 mars

    bon week end amicalement la visiteuse ….

    Dernière publication sur le quotidien de la vie et des gifs : DEJA UN AN

  4. tritriva 14 mars

    Bonsoir Annie,
    Je suis venue faire un peu de lecture.
    Je te souhaite une bonne soirée
    Amicalement, bisous
    Tritriva

  5. kathy85 18 mars

    pour toi bonne soirée

    Dernière publication sur le quotidien de la vie et des gifs : DEJA UN AN

  6. tritriva 27 mars

    Bonsoir Annie,
    Je te souhaite une bonne nuit,
    J’espère que tu vas bien,
    Amicalement, bisous
    Tritriva

Laisser un commentaire

Thoughts... |
livres d'occasion bouquinsd... |
marcloupias |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Stephan LEWIS - fantastique
| silentenigma
| Au fil des mots