Les rois maudits

barrefoseee.gif 

Maurice DRUON
de l’Académie Française
a obtenu un tel succès avec
« Les rois maudits« 
qu’un télé-film à épisodes fut réalisé avec bonheur.

*

TOME PREMIER 
1ère partie : La malédiction.
Chapitre 1 : Une reine sans amour

*

« ….Assise dans un haut siège de chêne au dossier surmonté des trois lions d’Angleterre, la reine Isabelle, le menton sur la paume, contemplait vaguement les lueurs du foyer.
Elle avait 22 ans. Ses cheveux d’or, tordus en longues tresses relevées, formaient comme deux anses d’amphore.
Elle écoutait une de ses dames française lui lire un poème du duc Guillaume d’Aquitaine
.

- D’amour ne dois plus dire bien
Car je n’en ai ni peu ni rien,
Car plus n’an ai qui me convient…

La voix chantante de la dame de parage se perdait dans cette salle trop grande pour que des femmes y puissent vivre heureuses.

- Il m’a toujours été ainsi.
De ce que j’aime n’ai pas joui,
Ne le ferai ni ne le fis…

La reine sans amour soupira.
 » Que voilà donc de touchantes paroles, dit-elle, et  qu’on croirait tout juste faites pour moi. Ah le temps n’est plus où les grands seigneurs comme ce duc Guillaume étaient aussi exercés à la poésie qu’à la guerre. Quand m’avez-vous dit qu’il vivait ? Deux cents années ? On jurerait de ce lai qu’il est écrit d’hier.

- « D’amour ne dois plus dire rien
Car ne n’en ai ni peu ni rien…

Elle demeura un moment songeuse.
- Poursuivrai-je, Madame ? demanda la lectrice, le doigt posé sur la page enluminée.
- Non, ma mie, répondit la reine. Je me suis assez fait pleurer l’âme pour aujoiurd’hui.
Elle se redressa,et, changeant de ton :
- Mon cousin Monseigneur d’Artois m’a fait annoncer sa venue. Veillez à ce qu’on le conduise ici aussitôt qu’il se présentera.
- Il arrive de France ? Alors vous allez être contente, Madame !
- Je souhaite l’être…si les nouvelles qu’il me porte sont bonnes.

*

                barrefff.gif

*

 

« Les Rois Maudits«   donnèrent lieu à plusieurs éditions.
Celle de 1975 offre la fresque historique en 6 volumes :
Le roi de ferLa reine étrangléeLes poisons de la couronneLa loi des mâlesLa louve de France et  Le lis et le lion.
Le texte de rédaction rapide se veut aisé à lire.

*

Au début du XIV° siècle, Philippe IV, roi d’une beauté légendaire, régnait sur la France en maître absolu.
Trois fils assuraient sa descendance.
Sa fille était mariée au roi Edouard II d’Angleterre.
Il comptait 6 autres rois parmi ses vassaux et le réseau de ses alliances s’étendait jusqu’à la Russie.
L’idée nationale logeait dans la tête de ce prince pour qui la raison d’État dominait toutes les autres.

Sous son règne (d’après l’auteur qui n’est pas historien) la France était grande et les français malheureux.

Un seul pouvoir osait lui résister :
celui de L’Ordre souverain des chevalier du Temple.
(Organisation militaire, religieuse, financière issue des Croisades).
Il leur fit un procès qui dura 7 ans.
Le récit commence cette septième année .

Le grand Maître Jacques de Morlay, du haut de son bûcher,  y lance son anathème….Les autres tomes évoquent la  réalisation de la prophétie tragique sur la descendance…

*

Vraiment de bons moments de lecture
pour ceux qui aiment l’histoire.

*

         gifmerci.gif

 



1 commentaire

  1. peurnoire 16 mars

    Merci de la part de jean-sol, alias Bernie, mon frère. Ton comm’ est très sympa, comme ton blog qui surprend tant il est joli quand on y entre…Bonne continuation…

    Dernière publication sur Lectures noires : De retour, enfin ! Tout ça parce qu'aucun ne valait la peine d'être cité...

Laisser un commentaire

Thoughts... |
livres d'occasion bouquinsd... |
marcloupias |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Stephan LEWIS - fantastique
| silentenigma
| Au fil des mots