La fin d’une liaison

*

*

*bienvenue10.gif

*

*

Je regagnai la maison où je vis un nouvel effort pour me concentrer sur mon livre. Quand je commence à écrire, il y a toujours un de mes personnages qui se refuse à naître. Il ne présente rien de psychologiquement faux, mais il ne veut pas vivre, il faut le bousculer dans tous les sens, lui trouver un langage spécial ; je dois employer toute l’habileté technique que j’ai acquise au cours de mes années laborieuses pour le faire paraître réel aux yeux de mes lecteurs.

J’éprouve parfois une satisfaction amère lorsqu’un critique salue ce personnage  comme le mieux campé dans l’histoire ; s’il n’a pas été campé, il a sans aucun doute  été traîné de force. il pèse lourdement sur mon cerveau au début de mon travail comme un repas mal digéré vous reste sur l’estomac, me privant du plaisir de la création dans toutes les scènes où il est présent. Il ne fait jamais de choses inattendues, il ne me surprend jamais, il ne prend pas d’initiatives.

Tous les autres personnages m’aident, lui ne fait que me gêner.

Et cependant, je ne puis me passer de lui.

J’imagine fort bien un Dieu éprouvant ce même sentiment à l’endroit de certains d’entre nous. Les saints, pourrait-on supposer, se créent eux-mêmes, pour ainsi  dire . Ils vivent d’une vie spontanée. Ils sont capables d’une paroles ou d’une action surprenantes. Ils se tiennent en dehors de l’intrigue et ne dépendent pas d’elle.

***

*

                                    barre53.gif

***

*

« La fin d’une liaison« 

Graham Greene
****************

Le héros-narrateur, se retrouve seul
après une folle passion avec la femme d’un Haut-fonctionnaire du gouvernement britannique pendant la seconde guerre mondiale.
Sa jalousie maladive est la cause principale de l’échec de cette histoire d’amour.
Il est amer et insatisfait de tout.
Comme un autre de ses romans « Le fond du problème« , l’univers et les personnages sont bien rendus. Les images viennent facilement. Les sentiments et interrogations dominent.
(Extrait de la page 315)

Un bon moment de belle lecture…mais pas un jour de « cafard » !

*********
***

gifmercl.gif

 



Laisser un commentaire

Thoughts... |
livres d'occasion bouquinsd... |
marcloupias |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Stephan LEWIS - fantastique
| silentenigma
| Au fil des mots