La politique

dove.gif 

Dans les « Lettres persanes »
l’Auteur aborde plusieurs sujets : portraits, politique, religion, démographie, les troglodytes etc…
Paru chez Bunel, à Amsterdam, (sans nom) de nombreuses éditions s’épuisèrent rapidement. Succès foudroyant !
L’intérêt du texte vient de ses jugements sévères sur la société française
(rappelant La Bruyère)

 

 

 gifoois.gif

 

II - La politique

24 – Rica à Ibben, à Smyrne

(…) Le roi de France est le plus puissant prince de l’Europe. Il n’a point de mines d’or comme le roi d’Espagne, son voisin ; mais il a plus de richesses que lui, parce qu’il les tire de la vanité de ses sujets, plus inépuisable que les mines. On lui a vu entreprendre ou soutenir de grandes guerres, n’ayant d’autres fonds que des titres d’honneur à vendre, et, par un prodige de l’orgueil humain, ses troupes de trouvaient payées, ses places munies, et ses flottes équipées.

D’ailleurs ce roi est un grand magicien ; il exerce son empire sur l’esprit même de ses sujets ; il les fait penser comme il veut. S’il n’a qu’un million d’écus dans son trésor, et qu’il en ait besoin de deux, il n’a qu’à leur persuader qu’un écu en vaut deux, et ils le croient… »

                   

           barre55.gif

Montesquieu (1689- 1755)
Fils de magistrat, devenu lui même président du Tribunal de Bordeaux.
S’intéressa surtout à l’histoire et à la philosophie.
Penseur dont les idées sur les libertés et leurs garanties institutionnelles, notamment la séparation des pouvoirs, sont dictées par un profond respect de la personne humaine. Il exerça une influence profonde sur les législateurs des assemblées révolutionnaires. Méfiant  à l’égard des préjugés, comme des passions, il prôna le goût d’un bonheur raisonné,  appliqué à l’individu comme à la société.

                          



Ovide

L’Art   d’aimer

***************************

La confiance en soi

ovide.jpgAvant tout, que ton esprit soit bien persuadé que toutes les femmes peuvent être prises ; tu les prendras ; tends seulement tes filets. Les oiseaux se tairont au printemps, en été les cigales, le chien du Ménale fuira devant le lièvre, avant que la femme résiste aux sollicitions caressantes d’un homme.

Celle même, dont tu pourras croire qu’elle ne veut pas, voudra.

L’amour coupable est agréable à l’homme ; l’est aussi à la femme ; …l’homme sait mal dissimuler, la femme cache mieux ses désirs.

Si le sexe dit fort s’entendait pour ne pas faire les avances, la femme, vaincue, prendrait bientôt le rôle de les faire.

Dans les molles prairies, c’est la femelle qui appelle le taureau par ses mugissements ; c’est toujours la femelle qui par son hennissement appelle l’étalon aux sabots de corne.

Plus réservée chez nous est la passion et moins furieuse …

Se défier des amies

J’ai regretté, je m’en souviens, qu’il fallût se méfier de ses amis ; ce regret ne s’adresse pas seulement aux hommes.

Si tu es trop confiante, d’autres femmes goûteront à ta place les plaisirs d’amour, et le lièvre que tu auras levé sera pris par d’autres.

Même cette amie qui, dévouée, prête son lit et sa chambre, tu peux m’en croire, elle s’est donnée à moi plus d’une fois.

N’employez pas non plus une servante trop jolie ; souvent elle  a pris auprès de moi la place de sa maîtresse

——————————————————————————————————

 

Ovide

(43 avant JC/18  après)

Poète latin écrivain du bonheur (une sorte d’utopiste heureux), chantait l’art de la séduction…un jeu dont le prix est le plaisir…Au-delà de l’artifice…l’art doit gouverner l’amour. Un art dans lequel OVIDE est passé maître…et qu’il enseigna…

                      coeur22.gif



La femme eunuque

Germaine Greer

  

a publié 

« La Femme Eunuque »
                              
dans la collection « Réponses » – dirigée par Joëlle de Gravelaine  -chez Robert Laffont
*******************************************************************

L’auteur analyse les rapports entre les hommes et les femmes à travers quatre thèmes : le corps, l’âme, l’amour et la haine.  Elle approfondit dans des chapitres variés  (stéréotype, travail,égotisme,obsession, famille etc…)  les sentiments des uns et des autres.

 

La femme eunuque dans Femme barre100

 

« Le véritable théâtre de la guerre entre les sexes, malgré les agressions commises en public, demeure le foyer. Elle s’y poursuit sans répit. En raison de l’inégalité des forces et de l’impossibilité de toute action efficace, la femme se soulage des mots, en devenant au besoin extraordinairement vulgaire, parce  qu’à l’exemple d’Hamlet, elle n’a pas suffisamment d’énergie pour refuser l’oppression… »
(Page 353 - La Haine/le ressentiment)

barre100.gif

Il y a toujours eu des femmes prêtes à se révolter contre le rôle que leur imposait la société. Les plus notoires ont été les sorcières, les femmes qui renonçaient aux  relations humaines « normales » pour vivre en compagnie d’animaux ou de familiers, en exploitant la connaissance qu’elles avaient des plantes médicinales et la crédulité des paysans. Parfois s’y ajoutait de la magie noire ou blanche ou du satanisme.
Lorsqu’on lit attentivement le compte-rendu des procès de sorcellerie, on s’aperçoit que certaines femmes ont été poursuivies uniquement en raison d’activités subversives, parce qu’elles, incitaient les villageois à la rébellion. L’une des punitions, la sellette, étaient une forme primitive de psychothérapie répressive correspondant à l’électrochoc actuel.
(Page 360 – La Haine/la rébellion)

 

barre100 dans Femme

 

L’auteur veut éclairer la femme sur sa condition, afin qu’elle sache, enfin, assumer son autonomie. Ouvrage féministe ? Non. Il ne s’agit pas de la transformer en suffragette virilisée.
Pamphlet contre l’homme ? Oui. Mais dans la seule mesure où celui-ci se confond avec une attitude d’appropriation méprisante. Elle ne lève pas l’étendard de la croisade anti-masculine. Elle veut rendre à la femme sa vraie dignité au terme d’une révolution du coeur et de l’esprit
(Quatrième de couverture)

« Germaine Greer  …Une féministe  que même les hommes aiment » ( Life)
« Éblouissant d’érudition et de liberté, c’est le manifeste le plus réaliste et le moins anti-masculin du courant d la libération de la femme » (Time magazine)
 

 

                                            merci8.gif

                                                                             

 

 

 



Thoughts... |
livres d'occasion bouquinsd... |
marcloupias |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Stephan LEWIS - fantastique
| silentenigma
| Au fil des mots